AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bruits de couloir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Hérodiade Ambrose

avatar

Titre : La Lionne
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Boss Bitch
Âge personnage : 46 ans
Galons : 361
Messages : 84
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 21
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Dim 26 Aoû - 12:10

Hérodiade n'en dormait plus. Elle passait ses heures à remonter des pistes, farfouiller dans les moindres recoins de son esprit pour remettre les choses dans leur contexte.

"Ragondin"

C'est ce qu'un garde lui avait lâché après qu'elle l'eut saoulé. Elle n'avait pas eu besoin d'ouvrir ses cuisses tant ce dernier ne tenait pas l'alcool. "Ragondin", Ce qu'elle prenait pour un malfrat de bas étage se révéla être un homme bien plus intéressant et intéressé qu'elle ne le pensait. Il ne lui fallut pas beaucoup de moyens en plus, un verre de whisky supplémentaire suffit, pour remettre un nom sur ce surnom.

"Meredith Saunders"

De ce qu'on le lui en disait, cet homme était un commercial, propriétaire de plusieurs navires marchands. Après plusieurs allers-retours au port de Boralus, elle s'assura d'identifier des hommes ayant pu travailler avec ce Meredith, sans grand succès. Le nom parlait bien à la plupart des marchands mais il lui était compliqué de rentrer dans les détails avec ces derniers sans éveiller de soupçon. Comment Vey a-t-elle pu s'enticher d'un Prince Marchand de pacotille?! Pourquoi l'avoir éliminer? Tant de questions restaient cependant sans réponse. Jusqu'à ce que...

- Dame Ambrose! Quel plaisir de vous voir à Boralus, vous m'apparaissez tel un mirage.
- Sir Lancelin. C'est une surprise, en effet.

Il était beau, grand et paré de ses manteaux qui font la fierté de cette patrie. Non, il n'était pas si différent que dans ses souvenirs. Son visage marqué par les années lui offrait un charme particulier. Elle s'avança vers cet homme, joignant ses mains au bas de sa longue robe. Les drapés travaillés suivirent ses mouvement d'une rare élégance.

- Je reconnaitrais votre visage entre mille, pour l'avoir vue de si près.
- Ne vous perdez pas en flatterie, mon ami. Que faites-vous donc dans ce trou à rat encore plus immonde qu'Hurlevent?

Le ton était courtois et amical.

- Suite à la campagne en Norfendre, j'ai décidé de m'installer à Boralus. J'avais cette petite entreprise, avant la guerre, au Port d'Hurlevent qui coula par manque de manoeuvre, étant au front à vos côtés.

Il lui souriait, elle se rappelait à peine de cette nuit où il l'a baisa à Dalaran. Il reprit.

- J'ai donc déplacé mon affaire en Kul-Tiras, un Royaume baigné par la mer où mes affaires pourraient fleurir. Ce qui est, aujourd'hui, le cas.

Hérodiade se montra plus intéressée. Tous ses contacts pour le moment était de petit-gens qu'elle connaissait par le biais d'autre petit-gens. Tout était flou et incertain, mais avec Lancelin elle savait qu'elle avait toutes les cartes entre ses mains.

- J'en suis heureuse, vous semblez en bonne santé... et marié? L'alliance présente sur son doigt ne pouvait le tromper.
- Oui... Il n'est pas simple de créer son affaire ici, car si nous ne sommes pas pieds et mains liés avec un Kul-Tiran, nous autres étrangers avons des difficultés pour nous installer et faire profit. La loi de Boralus est stricte.

Elle repensa finalement à cette nuit, sous les alcôves, Lancelin lui attrapa les poignets et l'invita à se lever. Ses mains tirèrent habilement ses cheveux en arrière pour les placer derrière ses épaules. Ses doigts atteignirent les bretelles en soie de sa robe qu'il fit glisser sur ses bras. Sa robe tomba dans une chute délicate. Les gouttes d'une fragrance Thalassienne coulèrent sur sa peau, se faufilèrent entre ses seins pour former un méandre sur son ventre et mourir en son nombril. Il déposa finalement des baisers en cours de route. Jambe droite. Jambe gauche. Il finit par lui mordiller les doigts de pied. Et elle se rappela de Lancelin comme de l'homme s'étant penché sur cette partie de son corps.

- Il n'est donc pas question d'amour, à vous entendre.

Le ton était désormais plus coquin.

- Elle est belle et de bonne famille, tombée enceinte récemment. J'espère qu'elle me donnera un fils. Mais elle est aussi terriblement ennuyeuse et son couillon de père nous colle au basque. Je vie en leur domaine familiale, près du Haut-Quartier. Et vous, ma Dame, que faites-vous donc à Boralus?
- Oh, je suis ici pour affaire. Il se trouve que je recherche un homme depuis quelques temps et il m'est impossible de mettre la main dessus. Un marchand du coin, il me doit quelques avances et ce bougre semble plus enclin à se cacher qu'à vouloir en converser.
- Je ne ferais pas confiance à un marchand Kul-Tiran si j'étais vous. La plupart mouille dans de sales affaires à Port-Liberté. Vous avez son nom, si je peux vous aider, en souvenir du bon vieux temps?
- Un certain Sir Saunders. Meredith Saunders.
- Cet homme est mort depuis un moment, Dame. Voilà pourquoi vous ne le trouvez pas. Il se permis un léger sourire franc. En revanche, je connais son neveu, Saunders Junior.

Hérodiade coulait le regard de celle que l'on intéressait. Il n'était plus question de vision fantastique revoyant le sexe de Lancelin dans le sien. Non, là il était question de Vey et cette information valait tout l'or du monde.

- Vous le connaissez?
- De réputation seulement, son pavillon n'est pas loin. Et je crois qu'il habite également non loin du Haut-Quartier, si ce n'est dedans.
- Et quand dit sa réputation?
- Mmmh... en réalité il est plutôt discret. Je connaissais d'avantage son oncle. En tout cas, pour votre affaire, je suppose que c'est auprès de lui que vous devez vous rendre. Comme je le disais son pavillon est un peu plus loin, de souvenir. Du moins c'est de là que son oncle travaillait. Le miens est par ici, je dois avoir une vieille bouteille qui traine...

Elle le coupa.

- Merci, Lancelin, vous êtes le phare de mon coeur. Elle se détourna de lui, le laissant là, benêt après lui avoir embrassé la joue.

Le petit pavillon portuaire Saunders se tenait là devant elle. Fermé. Le port s'agitait, la journée ayant atteint son paroxysme. Cette nuit tout sera plus calme.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inigo Ghesufal

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Métier/classe : Navigateur
Galons : 487
Messages : 168
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/02/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Dim 26 Aoû - 13:41

Pendant ce temps, Inigo s’affairait de son côté… faire sortir Vey de sa geôle restait évidemment la priorité… mais à s’y mettre tous, on finirait par être moins discret et attirer les soupçons des autorités locales… aussi concentrait-il ses efforts sur l’après… des itinéraires, des caches d’armes et de rssoucrs (vêtements, soins, nourriture…), des planques, des relais… il graissait des pattes, flattait des orgueils, escroquait des naïfs, écartaient les obsctacles…

Faire sortir Vey de prison était certes la priorité. La sienne était de lui faire quitter la ville. En toute discrétion, de façon sûre et réfléchie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliadoré

avatar

Titre : aspirante abjuratrice
Race : Humaine
Métier/classe : Mage (spé feu)
Âge personnage : 23 ans
Galons : 113
Messages : 23
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/07/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Lun 27 Aoû - 14:57

La ville était toujours la même, les habitudes aussi.
Ce matin la demoiselle se sera levé tôt pour prendre le relais sur les repas de la journée.

Petit déjeuner : Lard et pain

Déjeuner : Viande rouge avec haricots et une orange

Repas du soir et nuit : Soupe de poisson

***

La journée se sera reparti pour séances d'entrainement et aide aux tâches ménagères. Lançant furtivement quelques regards vers le grand brun avec lequel elle est devenu proche. Quelques rapides et discrets baisers échangé et retour à la concentration et au travail.

La demoiselle a retrouvé le sourire et sa bienveillance naturelle. Prête à aider quiconque aura besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury M

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Métier/classe : Chasseur de primes / Voleur
Âge personnage : Vingt-cinq ans
Galons : 79
Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Lun 27 Aoû - 20:32

Les journées et soirées se ressemblaient, au moins autant qu'avant qu'il rejoigne la Vengeance. Amaury était levé en début de journée, aidait aux tâches ménagères et autres tâches pour lequel on avait besoin de lui, avant de poser pieds à terre la majeure partie de la journée.

La veille, néanmoins, il est bon de noté que celui-ci avait passé son examen médical et psychologique auprès de Dorwel. Tout portait à croire que ça allait bien, étant donné que le médecin n'avait pas jugé bon de le chasser du navire, ou qu'on ne lui en avait pas reparlé. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, n'est-ce pas ?

Pendant ces périodes à terre, il errait dans les ruelles de Boralus, prenant le soin de se faire discret. Après tout, il ne fallait pas se faire remarquer, et ce, d'une quelconque manière.

Il avait vaguement entendu les Quartiers-Maîtres discuter de cas de Vey, mais apparemment, ils préféraient les garder dans une relative ignorance à ce propos. Dommage, ça lui aurait fait une occupation autre qu'aider Eliadoré à la cuisine, ou de s'entraîner.

En soirée, il arrivait souvent qu'il se rende à la taverne tenue par Gabrielle Monda, une vieille amie à lui. Néanmoins, il tâchait toujours de ne pas trop s'éterniser, et encore moins de boire comme un trou. Il ne manquerait plus qu'il soit fin saoul, alors qu'on lui avait dit d'être discret.

Finalement, le temps s'écoulait lentement, et les journées se ressemblaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panthéa Johnson

avatar

Titre : "As de l'aiguille et du scalpel"
Métier/classe : Chirurgienne (traumatologie, réparation) / Médecin urgentiste
Galons : 95
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 1:04

S'il y avait bien une chose que l'on pouvait retenir de Panthéa, c'était sa discrétion.
Sa redoutable discrétion. Et sans doute, aussi, son perpetuel air sérieux.
Ce soir là, sa discrétion ne fut pas mise à mal ... Mais son air sévère avait laissé la place à un sourire béat. La jeune femme était radieuse. Toute sa silhouette transpirait le bonheur et la joie de vivre. Elle était métamorphosée.
Drôle de contraste alors que la plupart des membres avait pu la voir quitter le navire avec le Quartier-Maître Théli Gardepont, quelques heures auparavant, livide et anxieuse comme jamais elle ne l'avait été.
Bah, sans doute avaient-ils passé une bonne soirée ...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 90
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 13:51

Eponine se sera levée aux aurores de manière à pouvoir s'appliquer, et prendre son temps à la préparation du petit déjeuner. Rien de trop savant, si ce n'est que du muesli fait maison servi avec du lait, à la convenance de l'équipage. Elle aura également préparé des œufs brouillés légèrement poivré, et aura coupé des pommes de manière à faciliter leur consommation.

Elle a à peine terminé le petit déjeuner qu'elle s'est mise à penser et à préparer le déjeuner. A midi, l'équipage pourra dévorer un repas assez copieux à base de cuissots de veau laqués au miel accompagnés d'oignons et de pommes de terre. La viande à l'aspect luisant, au goût sucré par le miel de fleur et à la surface croustillante en fera baver plus d'un surtout lorsqu'elle sera combiné aux petits oignons caramélisé par sa proximité aux cuissots. La cuisinière ne se sera cependant pas foulée pour le dessert, et mettra à disposition un panier principalement composés d'agrumes et de bananes.

Le soir, elle se sera débrouillé pour faire un repas léger et efficace. Des petites seiches, des tomates assaisonnées d'huile d'olive, de thym, de basilic et d'ail, le tout mélangé dans une grande casserole. Dans l'assiette, une grosse bouillie dû aux tomates qui auront confits pendant la cuisson. La texture qui comme le visuelle dans l'assiette, fera bouillie dans la bouche, sera largement compensé par le côté caoutchouteux des petites seiches qui n'en resteront pas moins délicieuses. Quand au dessert... Encore une fois, elle n'en aura pas fourni.

Entre les repas, elle aura pu être vu dans la salle des navigateurs à recopier ses cartes et à étudier la fiole de liquide Azéritique offerte par sa nouvelle amie Sancteforge, Kyvah, la veille de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maroussia Hodge

avatar

Titre : Capitaine
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Âge personnage : La trentaine
Galons : 1038
Messages : 444
Réputation : 1
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 27
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 14:12

Hodge aura été vue en train de se resservir à plusieurs reprises, mangeant autant dans le carré que dans sa propre cabine. L'appétit vient en mangeant, parait-il, et Hodge ne manquait ni de l'un ni de l'autre, actuellement !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vengeancedeneptulon.forumactif.com
Neutrogénie Fulmitroggène

avatar

Galons : 78
Messages : 5
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 14:19

Neutrogénie Fulmitroggène avait rejoint le bord peu avant leur voyage vers Boralus. Enfin, re-rejoindre serait un terme plus exact, et la gnomette aimait plus que tout l'exactitude. Elle retrouvait la Vengeance de Neptulon après plusieurs mois d'absence, et si l'équipage était essentiellement recomposé de nouvelles têtes - elle s'y perdait, leur pilosité faciale faisait qu'ils se ressemblaient tous à ses yeux - le navire était lui dans un état plus que correct.

Correct, mais pas optimum. Neutrogénie, après une brève discussion avec Maroussia Hodge qui semblait avoir pris un petit coup de vieux - mais elle avait pris soin de ne pas le lui faire remarquer, après tout elle savait qu'il était étrangement impoli de souligner le temps qui passe sur le corps des femmes humaines - elle avait finit par rejoindre la salle des machines, son repère, sa tanière, tombant nez à nez avec un désordre ambiant du nouveau maître des lieux, un certain Klitick Pincevapeur. Prenant encore sur elle et caressant son régulo-stress pour éviter tout excès de rage, la gnomette s'était mise dans l'idée d'agencer à son goût la salle des machines, secouant nerveusement la tête face au système de rangement du gnome. Imaginez préférer l'ordre croissant à l'ordre décroissant pour les clés à molettes, quelle idée…

Curieuse de rencontrer son compatriote, elle resta enfermée dans la salle pendant les jours qui suivirent, le nez dans de multiples plans, se contentant de chasser les curieux à l'aide d'un "répulsif à humains". Etrangement, il suffisait qu'elle fasse la conversation quelques minutes pour qu'ils s'éclipsent à toutes jambes.

Non, et malgré ses études anthropologiques, elle ne comprenait décidément rien à la psychologie humaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inigo Ghesufal

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Métier/classe : Navigateur
Galons : 487
Messages : 168
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/02/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 15:45

C’est au milieu de la journée qu’on a pu voir l’ex quartier-maitre Ghesufal sortir du bureau de la Capitaine puis passer par sa cabine. Il y prit tout ses effets personnels, enfila des vêtements de voyage civils de facture tirassienne, mit un gros sac de toile sur l’épaule, sa sacoche en bandoulière… Il se dirigea ensuite sans un mot jusque sur le pont où il fit signe au passeur de lui envoyer une barque.

Quelques minutes plus tard, il était dans la petite embarcation. Il flatta de la main le bois de la coque du Vengeance de Neptulon, prononça quelques mots à voix basse à destination du navire. Puis il fit signe au passeur qui commença à ramer, emmenant le marin vers d’autres rivages…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hérodiade Ambrose

avatar

Titre : La Lionne
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Boss Bitch
Âge personnage : 46 ans
Galons : 361
Messages : 84
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 21
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 28 Aoû - 16:24

réservé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury M

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Métier/classe : Chasseur de primes / Voleur
Âge personnage : Vingt-cinq ans
Galons : 79
Messages : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 29 Aoû - 0:20

A peine la réunion fût-elle terminée, qu'Amaury se rendra dans la cale afin d'aller s'occuper des griffons, comme convenu dans l'assignation des tâches. Il aura d'ailleurs passer le plus clair du reste de sa soirée là-dessous, nettoyant, récurant les différents boxes, faisant bien attention de ne pas se faire bouffer par l'hippogriffe d'Eliadoré.

Une fois terminé, il leur donnera de quoi se nourrir, si ça n'était pas déjà fait par les manœuvriers qui s'étaient vu autorisé quelques jours de repos. Tout cela lui aura facilement prit deux heures, voir plus, mais il n'avait que ça à faire, ce soir.

Il évita soigneusement tout membre d'équipage, par la suite, car l'odeur qu'il traînait avec lui était peu ragoûtante, et que les sermons de la soirée l'avaient passablement agacé, même si il reconnaissait un manque certains de discrétion de sa part.

Finalement, après un brin de toilette pour ne pas empester dans sa couche, et pour ses petits camarades, il sera parti se coucher.

---

Le lendemain matin, Miles se sera rendu à nouveau vers les griffons, en faisant sortir au moins deux, pendant une heure, après le petite déjeuner, et avant le déjeuner. Il sera ensuite rentré, et aura déjeuné. Pour ce qui était de l'après-midi, il aura aidé à faire la vaisselle, avant de finalement se rendre à Boralus, estimant qu'il avait assez fait pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vendetta Mira Stella

avatar

Titre : Quartier-Maitre
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Galons : 491
Messages : 172
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/02/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 29 Aoû - 9:15

C'est depuis son perchoir, sur la hune à l'extrémité du bas mât que Loupiotte avait assisté à la réunion de l'équipage, ordonnée par le Capitaine pour effectuer un petit rappel des règles de vie à bord (certaines dents avaient grincés) ainsi que des objectifs de la Vengeance ici, à Boralus, à savoir un soutien logistique et militaire à l'ambassade déléguée par le Roi ("Ouais .. Haut Roi ") Anduin Wrynn auprès des autorités de l'île et de la Maison Porvaillant.

Penchée en équilibre précaire, une main sur les haubans, elle avait accueilli avec un plaisir non dissimulé l'annonce de la permission donnée aux manœuvriers de rejoindre le port pour prendre un repos bien mérité. Non qu'elle fut à bord depuis suffisamment longtemps pour y prétendre à taux plein, mais elle avait échangé des sourires et des tapes dans le dos avec les autres gabiers, qui avaient commencé à lorgner vers les quais, à la recherche des lieux colorés et animés qui font la joie des marins et la renommée d'un port ; certains s'étaient même tournés vers elle, étant native de la région, afin qu'elle les oriente et leur indique les établissements les plus fréquentables (ce qui, pour un marin, ne signifie pas forcément calme et abordable) ce qu'elle s'était bien volontiers efforcée de faire.

Se faisant, elle avait raté la fin du rassemblement sur le pont, et elle avait constaté que les gens s'étaient éparpillés par petits groupes ; Les félicitations pour les futurs sous-officiers avaient fait la place aux consignes et aux conciliabules, et elle avait été tentée de fureter un peu, afin de capter des bribes ça et là. Mais une partie d'elle même s'était élevée contre cette idée… Pas vraiment un sursaut de scrupule, mais plus un souci de rendre la pareille : elle avait signé le registre du bord, elle faisait désormais partie de l'équipage, elle pouvait leur laisser quelques moments sans être forcément dans le coin pour … écouter aux portes.

Dur de se défaire d'une habitude acquise à la dure avec sa sœur et qui lui collait à la peau, et ce, malgré son retour au pays et son nouveau statut auprès des autorités. Parvenue à ce stade de ses pensées, elle avait jeté un œil sur le pont, cherchant Théli ; le quartier maitre était en discussion avec son nouveau bras droit, elle devrait donc attendre pour le voir.

Une petite tape sur l'épaule. Un des matelots, Pennington, tout sourire, qui l'avait attrapé par le bras pour l'emmener avec le reste des gabiers vers la cabine du capitaine, pour lui faire part de leur désir de mettre en application immédiate la perm' acquise. Elle avait suivie la joyeuse bande, chahutant dans les couloirs du navire, croisant les recrues et les aspirants qui allaient devoir prendre leur place pour quelques jours, et jusqu'à la chaloupe qui avait été mise à l'eau, et les rames distribuées (cette fois sans histoire)

Bientôt, la Vengeance n'avait été plus qu'une silhouette sombre sur le ciel noir, juste éclairée par les fanaux indiquant sa position aux autorités du port, et aux Course-orage qui faisaient leurs rondes quelques mètres plus haut. La bonne humeur avaient gagné en intensité à mesure que les quais s'étaient rapprochés. Guidant la barque jusqu'à un débarcadère un peu à l'écart, Loupiotte avait jeté quelques pièces au marin chargé de veiller sur l'endroit, puis les gabiers avaient mis pieds à terre, les yeux grands ouverts devant les merveilles du marché des Alizés. Le spectacle avait arraché un large sourire à la jeune femme : elle avait elle même, malgré son statut de Tirassienne, eut la même réaction en revenant ici. Guidant ses camarades dans les ruelles jusqu'à un petit établissement de sa connaissance, elle avait commencé une petite tournée des bars, avant de s'éclipser aux premières lueurs de l'aube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panthéa Johnson

avatar

Titre : "As de l'aiguille et du scalpel"
Métier/classe : Chirurgienne (traumatologie, réparation) / Médecin urgentiste
Galons : 95
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 29 Aoû - 9:34

Levée un peu avant l'aube, Panthéa enfila sa robe, coiffa rapidement ses cheveux, mis son manteau et s'eclipsa du quartier des Aspirants sans un bruit.
L'air froid lui caressa la visage et fit virevolter quelles mèches blondes dans le vent. Elle profita un peu de ce moment de solitude comme si elle voulait mettre en réserve la fraîcheur et l'énergie que les embruns lui donnaient.
Après quelques minutes à contempler le rivage et le ciel, elle se dirigea d'un pas rapide vers la bibliothèque où on lui avait assigné un nouveau rôle.
La permission des manoeuvriers lui semblait une réelle bonne idée. Il ne fallait pas créer de différence entre les membres d'un équipage en accordant des avantages aux uns et pas aux autres, et les Aspirants n'étaient pas différents de ceux qu'ils remplaçaient ponctuellement.
C'est pourquoi elle s'attela au tri des papiers, des livres et des cartes avec un certain entrain. Elle abattait son travail avec rigueur, en silence, prenant parfois quelques minutes pour lire plus en détails certains traités et jeter un regard attentif aux cartes ... N'hésitant pas, même, à prendre quelques notes dans un petit carnet qu'elle rangeait toujours dans son corsage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 90
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 29 Aoû - 11:36

Dans les minutes et les heures qui suivirent la réunion, la jeune cartographe passa les trois quarts de son temps dans la salle des navigateurs. La nuit étant tombée, elle fut porté par l'envie de laisser la pièce dans une franche pénombre combattu toutefois par la lueur vive et dansante d'une bougie. De cette façon, elle pouvait appréhender les lignes et reliefs de la pièce d'une autre manière que lorsque la salle est ouverte à la lumière. C'était pour elle un éloge de l'ombre.

Elle prit d'abord le soin de sortir les plus vieilles cartes, en notant sur un petit papier celles qu'elle trouvaient obsolète. Une fois la chose fait, elle prit plaisir à regarder les cartes les plus récentes qui lui paraissaient tout à fait actuelle. Ces deux tâches d'introduction à son travail de ré-actualisation des cartes la captivaient tellement qu'elle ne vit pas le temps passer, et il fût déjà cinq heure du matin lorsqu'elle posa -depuis long- ses yeux sur une horloge.

Etant trop tard pour commencer sa nuit, elle quitta sa pièce de travail un temps pour en gagner une autre, la cuisine. Laissant les repas de la journée à Eliadoré -conformément à ce qu'elle s'était dit toute les deux-, elle voulu cependant préparer un Kul'tiramisu pour accommoder d'une petite douceur son boulot, et peut être le boulot des autres. Elle passa trente bonne minutes dans la cuisine et c'est lorsqu'elle en sortie qu'elle revint sur sa volonté de ne pas se coucher. Elle gagna rapidement les quartiers des aspirants -après s'être assuré qu'il ne fallait pas toucher au dessert tant qu'elle ne sera pas là-,pour s'étaler dans son hamac sans même retirer un vêtement.

Note sur le Kul'tiramisu : Le Kul'Tiramisu mobilisera probablement tous les sens de celui qui osera le profaner de sa cuillère. La vue, tout d'abord, par ce dessert -spécialité de Kul'Tiras d'où le nom- trônera dans l'assiette comme la Vengeance trônant dans la rade de Tiragarde. D'une prestance sans égale, les autres dessert le jalouseront aisément de part sa taille et sa carrure tout d'abord, à cause des quatre couches de crème au mascarpone et au biscuit imbibé de café froid le tout saupoudré de cacao en poudre comme touche finale. Le toucher, lorsque votre couvert viendra pourfendre le fromage crémeux, le reste du navire ne tremblera pas d'un pouce et se tiendra fière comme pour vous faire affront. Et lentement, quand vous oserez porter votre cuillère pour en dévorer le contenu, les arômes vous attaqueront sans aucune pitié. Le café s'imposera et son amertume pourra même se sentir si facilement que s'en sera presque déconcertant. Le fromage aussi justement par sa fraicheur qui comme une brise marine, viendra vous mettre une claque légère et discrète. Le point final à ce Kul'tiramisu sera le goût sans aucun doute. Le biscuit, seule raison de subsistance du café dans ce pseudo-écosystème de saveur, viendra en premier se présenter à vos papilles, lui et son amertume. Cependant, cette amertume sera tendrement attendrie par l'onctuosité sucrée du fromage crémeux. De plus, le tout vous laissera un léger arrière goût acidulé, dissimulé par les différentes saveurs mais qui pourtant est bien là. Ce petit plus, c'est l'esprit de Kul'tiras sous forme d'ingrédient, l'esprit de la mer sous forme de charme. Un ingrédient secret dont une personne extérieur à Kul'tiras n'aura pas la moindre chance d'en deviner le nom et un Tirasien n'aura qu'une petite chance de mettre un nom dessus. Seule la cuisinière sera sûr de ce qu'il en est et il ne sera pas facile de lui faire cracher le morceau. Enfin, le dernier sens à être mobilisé sera l'ouïe. L'excellent Kul'tiramisu vous détachera si fortement de votre environnement que vous vous transformerez en voyageur immobile. Il vous fera visiter Kul'tiras, il vous fera vivre Kul'tiras et ce sur un petit nuage. Vous pourrez entendre de manière imaginaire, le bruit des forêts, le bruit des champs, le bruit des vagues en restant assis sur votre siège si toutefois vous ne tombez pas de votre chaise dès la première bouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emah Miravent

avatar

Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Prêtresse de combat - Herboriste
Âge personnage : 29 ans
Galons : 54
Messages : 3
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 29 Aoû - 17:51

Dès l'entrevue terminée avec la Capitaine, Emah Miravent aurait pris une chaloupe pour revenir sur la terre ferme.
Le soleil levant, Emah serait revenue avec un sac, où différentes manches de vêtement pendaient et un autre, plus petit, chargé de livres. Elle aura pris le temps d'aller déposer ses bagages près de son hamac avant de descendre dans la salle des archives.

Elle attendra sa partenaire pour commencer le rangement mais, elle commencera à regarder ce qu'il y a précisément, réfléchissant à plusieurs systèmes de rangement, les placements et surtout, voir ce qui peut-être jetable.

Après son inspection, Emah ira à la bibliothèque afin d'y déposer ses livres récupérés dans son sac, basés sur la végétation de Kul Tiras. Elle s'amuse à les ranger consciencieusement avec les autres et par région.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 90
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Jeu 30 Aoû - 14:04

Eponine aura eu le plus grand mal à se lever en ce matin du 30/08, du fait de la soirée passée avec l'équipage à Boralus mais aussi parce qu'elle se devait de préparer le petit déjeuner, et donc d'être hors du lit avant tous le monde.

Au petit déjeuner, elle aura préparé pour l'équipage une brioche fourrée à la confiture et ce faite maison. D'ailleurs, l'odeur de la brioche aura très facilement envahie le carré et les lève tôt pourront facilement découvrir ce qui se tramait derrière la porte de la cuisine. Un jus d'orange pressé à la main sera la récompense de ceux ayant eu le courage de se lever aux aurores. Eponine se sera évaporée ensuite dans la salle des cartographes. Elle aura commencé sa première carte avant de devoir remonter rapidement pour préparer le déjeuner.

Au déjeuner, des filets de vivaneau frit dans une pâte à base de bière tirasienne -qu'il sera facile de déceler dès la première bouchée- et servis avec des pommes de terre coupées en allumette. Elle aura pris soin de placer dans le creux de chaque assiette un emballage de papier blanc de façon à absorber les excédent d'huile. La recette sera grasse, alourdira considérablement l'estomac ce qui pourra pour les palais sensible à l'huile, paraître désagréable. Néanmoins, une tarte aux busseroles sera servie en dessert. La tarte aux baies sauvages fermement ancrées dans une crème au miel de Chantorage mêlé une touche d'huile de poisson aromatique, de façon à donner un peu d'acidité, viendra adoucir le met précédent. Pas de repos pour la cuisinière qui passera la première partie de son après midi en cuisine.

Eponine sera ensuite retourner se terrer dans les quartiers des navigateurs, à copier de son grimoire, toute les caractéristiques cartographiques de Kul'tiras pour pouvoir s'attaquer plus tard à la cartographie de sa terre natale.

Au diner, elle servira une tourte du marin consistante. De la pomme de terre, de la chair de poisson et de la foussaka sous une épaisse croute. Le plat pourra paraitre mystérieux avant qu'on perfore son armure, laissant se déverser dans l'assiette la garniture tout aussi lourde que le plat du midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Brahill

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Âge personnage : 21
Galons : 250
Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/03/2018
Age : 21
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Ven 31 Aoû - 19:35

Aidan Brahill … Ce nom avait été un lourd fardeau à porter pour le jeune quartier-maître. Le seul legs de sa mère, qui lui avait valu mépris et rejet de la part de ses pairs. Un nom qui l’aurait condamné à une vie de paria, s’il n’avait pas décidé d’y renoncer. Mais il était aussi le seul vestige d’un passé révolu, qu’il avait tant chéri. Un passé marqué par la chaleur d’un foyer et épargné par l’épée.

Ce soir-là, Théli décida de renouer avec ce passé en révélant tout au Capitaine, au risque d’ébranler la confiance qu’elle avait placée en lui. Au final, cette confession sembla consolider leur confiance mutuelle. « Je vous ai toujours jugé pour vos actes et quel qu’a pu être votre passé, vous demeurez Théli Gardepont ».  Le Capitaine avait trouvé les mots justes. Certes, Aidan avait menti, ou plutôt dissimulé des pans de sa vie. Mais à aucun moment, il n’avait essayé de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Maroussia l’avait bien compris, Théli Gardepont n’était pas une imposture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 90
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Sam 1 Sep - 13:37

A force de travail acharné, Eponine aura réussi à recopier toute ses recherches à propos des plantes qu'elle a rencontré ou qu'elle a étudié jusqu'à présent. Elle aura placé le recueil au précieux que du diamant, dans la bibliothèque du navire. Elle sera ensuite descendu préparer le petit déjeuner, légèrement en retard. Du pain perdu doré à souhait et légèrement caramélisé, avec un œuf poché, solide à l'extérieur, coulant à l'intérieur.

A midi seront servis des morceaux de poulet avec de la piperade. Le poulet, ferme et imbibé de sauce, aura mijoté dans cette piperade -à base de poivrons rouge et vert, d'oignon, de tomate, d'ail, d'huile d'olive et d'un bouquet garni- pendant un jour, ce qui dans la l'assiette, aura son petit effet par la texture confite des poivrons et des tomates. De plus, elle aura relevé la garniture par du poivre et un peu de piment, pour rajouter un peu plus de poudre, de détonnant, donc garde aux palais fragile !

Étant donné qu'elle aura fait quatre fois trop de piperade, elle l'aura resservi au soir avec plusieurs variante pour ne pas lasser l'équipage. Elle aura rajouté des œufs à même la garniture, et l'aura accompagné de pièce de thon grillé au grill, une variante marine du plat dégusté au déjeuner. Aucun dessert si ce n'est qu'un fruit, autant pour le midi que pour le soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maroussia Hodge

avatar

Titre : Capitaine
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Âge personnage : La trentaine
Galons : 1038
Messages : 444
Réputation : 1
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 27
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Sam 1 Sep - 15:44

Maroussia Hodge était emmerdée. Une courte discussion avec son frère Marius l'avait rendu à l'évidence, sans nouvelles de leur frère Fannarion, resté à Brenadann et dont Irnar Noirfeu avait appris l'absence depuis l'attaque de la Horde sur la ville, elle se devait de se rendre dans la vallée Chantorage afin de découvrir ce qui clochait - et d'y remédier.

Cela revenait à quitter le bord pendant quelques jours voir semaines, alors même que Vey Mira Stella était dans une position périlleuse, qu'Inigo Ghesufal avait quitté le bord, le traumatisme de Korbelt, les révélations de Théli sur son passé, et Hérodiade qui se remettait lentement de la torture subie... L'ensemble des officiers ou presque avaient visiblement leurs propres soucis.

Certes, ils demeuraient au mouillage, et l'équipage semblait plus désœuvré qu'autre chose. Aucune mission ne tomberait dans les prochains jours, et elle avait prévenu l'Etat-Major de Hurlevent de son absence. Mais quoi qu'il en soit, elle n'aimait pas ça. Peut être un peu trop louve ou contrôle freak, mais lorsqu'il s'agissait de sa meute, elle n'appréciait pas garder un œil sur tout. Au cas où.

Enfin, il était temps d'apprendre à faire confiance. Et de respecter ce qu'elle se plaisait tant à prôner.


Elle laissa une première missive adressée à l'ensemble des Quartiers-Maîtres, avec la copie de la lettre qu'elle avait reçu du capitaine de la Garde de Boralus, et sa réponse.


Citation :

A l'attention des Quartiers-Maîtres de l'équipage de la Vengeance de Neptulon.
Le premier jour du neuvième mois de l'an 38.

Quartiers-Maîtres,

Je dois m'absenter un temps certain pour des raisons familiales. Mon frère Fannarion ne donne plus de nouvelles depuis l'attaque de la Horde sur Brennadan, et je me suis engagée auprès de mon autre frère Marius à tenter de le retrouver. Je pars donc pour la Vallée de Chantorage.

Je sais que ce départ tombe dans des moments troublés. Notre mission première de diplomatie auprès des Kul Tirassiens est une priorité, tout comme suivre le procès de Vey, et, quoi qu'il l'en découlera, de l'accompagner au mieux. Nous en avons déjà discuté pour certains d'entre vous, et je vous demande une coopération totale avec la Garde de Boralus et le Capitaine, tout en préservant évidemment en premier lieu les intérêts de l'Alliance, de l'équipage, et de Vey.

N'hésitez pas à me contacter au besoin, j'emporte avec moi un toucan capable de retrouver sans mal le chemin du navire.

Prenez soin de vous, et soyez prudents.

Pour le Haut Roi, pour l'Alliance, et pour l'équipage.

A cette missive et aux copies des échanges avec la maréchaussée de Boralus, Maroussia ajouta ensuite une seconde note, celle-ci destinée à l'équipage, qu'elle accrocha sur le tableau d'information dans le carré, visible de tous.

Citation :


A l'attention de l'Equipage.
Le premier jour du neuvième mois de l'an 38.

Soldats,

Pour des raisons familiales - la disparition de mon frère Fannarion Hodge à Brennadan, et la situation précaire de la ville - j'ai informé l'Etat-Major de Hurlevent d'une période de permission de quelques jours. En mon absence, le commandement sera assuré collégialement par l'ensemble des Quartiers-Maîtres et de leurs sous-officiers.

Mes félicitations aux éclaireurs ayant réussi leur épreuve de spécialisation de la veille.

Merci à vous d'être présents au quotidien, et source de fierté pour l'Alliance et pour la Vengeance de Neptulon.

Pour le Roi, pour l'Alliance.

Une fois chose faite, elle récupéra quelques effets, puis fit affréter une chaloupe, la conduisant directement au marché des Alizés. De là bas, elle récupéra deux chevaux précédemment réservés par Inigo Ghesufal, et c'est accompagnée d'un homme qu'elle prit sans plus attendre la direction de la vallée de Chantorage.


Mot HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vengeancedeneptulon.forumactif.com
Panthéa Johnson

avatar

Titre : "As de l'aiguille et du scalpel"
Métier/classe : Chirurgienne (traumatologie, réparation) / Médecin urgentiste
Galons : 95
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mar 4 Sep - 11:20

C'est dans le silence de la nuit que Panthéa s'eclipsa, la mine sombre et le regard bas. Un matelot portait sa malle sur l'épaule. Elle y avait rangé ses affaires de chirurgienne et quelques livres, des cartes encore inachevées ainsi que les curiosités qu'elle traînait partout avec elle. Cette malle ... toute sa vie y était entassée. Et, une fois de plus, elle l'emportait avec elle vers de nouveaux horizons.
Elle n'avait laissé une lettre qu'à Aidan.
Le secret de son départ ne serait connu que du Capitaine et de lui.
Quand elle se trouva au milieu de la rade, doucement bercée par les remous qui faisaient tanguer la petite embarcartion vers Boralus, elle jeta un dernier regard à la Vengeance et lui murmura un aurevoir, persuadée, à présent, que le navire percevait sa tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siniana

avatar

Galons : 74
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 5 Sep - 6:50

Il est 5h30 du matin quand l'aspirante Siniana se lève de son lit après une courte nuit, passant par un bain pour se réveiller et s'habiller ensuite avant de rejoindre pour 6h00 le Quartier Maître Korbelt afin de laver le pont intermédiaire. Après de bonnes heures elle ira prendre un café toujours à bord en allant sur le pont principal prendre l'air et observer le levé du soleil profitant d'un légère brise matinal et de l'odeur de la mer qui lui parvient aux narines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaelle Perry

avatar

Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Chasseresse
Âge personnage : 27
Galons : 80
Messages : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Mer 5 Sep - 20:21

Après avoir ramenée la majeure partie de ses affaires tenant dans un gros sac au soir du mardi, Anaelle aura suivi la visite du navire par Eponine et discuté avec quelques membres de l'équipages avant de se diriger vers le dortoir des aspirants. Elle sera allée s'installer dans un hamac libre au fond de la pièce et se sera attribuée un petit coffre dans lequel elle aura déballé ses affaires. La majorité de celles-ci étant des vetements et sous-vetements, quelques outils pour confectionner des flèches ou entretenir son arc et ses couteaux, puis les couteaux en question. Une bonne partie d'affaire restera cachée dans son fond de sac, qu'elle pose à coté du coffre avant de passer une première nuit dans sa nouvelle demeure.

Au réveil du lendemain, elle aura passé quelques heures à se familiariser avec ce nouveau lieu de vie et de travail, allant discuter, toujours parée d'un agréable sourire, avec les matelots pour poser des questions plus ou moins pertinentes.


Dernière édition par Anaelle Perry le Ven 7 Sep - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Brahill

avatar

Genre : Masculin
Race : Humain
Âge personnage : 21
Galons : 250
Messages : 25
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/03/2018
Age : 21
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Ven 7 Sep - 12:36

Tard dans la soirée, Aidan se décida enfin à sortir de sa cabine après plusieurs jours d’introspection. Il gagna le pont intermédiaire sans accorder le moindre regard aux quelques têtes qu’il croisa et se posa près des chaloupes, en contemplant les lointaines lumières de la ville. Boralus était toujours aussi belle et majestueuse, mais semblait désormais bien morne. Elle avait été synonyme de retrouvailles, de nouveau départ et de promesse d’avenir pour le jeune Aidan. Elle n’était plus que le tombeau d’un rêve inachevé, celui d’un bonheur simple.

Il avait toujours été facile de sonder le cœur du jeune Quartier-Maître. Sa sincérité absolue ne lui permettait pas d’arborer une mine de façade, comme savaient si bien le faire le Capitaine Hodge et les autres quartiers-maîtres. Sa peine était palpable par tous les matelots, mais tous préféraient feindre l’ignorance. Sans doute était-ce le devoir des officiers, de souffrir seul et en silence. Après tout, ils avaient une étiquette à respecter. Ils leur incombaient de remonter le moral des troupes, et non l’inverse. Mais ce soir-là, Eliadoré  décida de faire fi de cette règle et consola son ami, plutôt que son quartier-maître. Elle partagea ses peines à Aidan et l’emmena à la taverne noyer son chagrin dans l’alcool. L’intention était louable, mais l’idée dangereuse. Aidan et l’alcool faisant mauvais ménage, Eliadoré fut contrainte de le précipiter dans un portail vers le navire. Une fois rentrés, elle lui donna une mixture pour l’aider à retrouver ses esprits et ils purent reprendre leurs conversations, loin des regards moqueurs et réprobateurs des autres clients. Après un échange sur leurs passés respectifs, Eliadoré rejoignit son hamac et Aidan, de son côté, regagna sa place initiale, près des chaloupes. De là, il laissa son regard se perdre dans l’eau de la rade et commença à se visualiser la nuit de son départ.

Il la voyait sur la barque, à la lueur de la lanterne du batelier, s’éloigner lentement du navire. Puis il croisa son dernier regard, plein de remords, avant qu’elle ne s’évanouisse parmi les autres lumières de Boralus.  

A présent, il percevait sa tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maroussia Hodge

avatar

Titre : Capitaine
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Âge personnage : La trentaine
Galons : 1038
Messages : 444
Réputation : 1
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 27
Féminin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Ven 7 Sep - 23:43



Maroussia avait finalement échoué au Quai du batteur, une petite ile de pêcheurs au sud-ouest de la Valée Chantorage. Résidant dans une demeure de la famille Hodge, elle passait ses journées à vérifier les comptes familiaux, discuter avec les pecheurs, qui l’avaient tant bien que mal guidée sur les traces de son frère Fanarion. Celui-ci s’etait retiré au fort, ramené par des soldats, suite au premier assaut de la Horde sur Brennadan. Il était désormais hors de danger, et sufisamment conscient pour garder son caractère familial bien trempé, si bien qu’il n’avait pas encore ouvert la bouche pour accorder un mot à sa soeur. Celle-ci s’en accomodait, pour le moment, bien que l’orage ne semblait pas au large et la foudre prête à s’abattre. Maroussia avait une jauge de patience convenable mais non infinie, et celui qu’elle avait quitté quinze ans auparavant, ce « grand » frère désormais alité, avait perdu de cette aura d’autorité qui aurait pu, fut un temps, la faire fléchir, ou réfléchir du moins.

Qu’il le veuille ou non, elle se préparait à organiser son rapatriement par calèche et par la terre, hélas - pour Boralus. Une fois chose faite, elle le laisserait à sa famille et ses chères affaires, retrouvant enfin sa propre famille, imaginant sans mal le pavillon bleu et or battre au vent pour lui souhaiter la bienvenue, dans quelques jours.

Sans nouvelles de Vey et des Quartiers-Maitres, Maroussia se disait que tout était sous controle, habituée d’être prévenue davantage pour les mauvaises que les bonnes nouvelles. Elle s’inquiétait cependant toujours pour la périlleuse situation et mission de celle qu’elle considérait comme une amie proche - de celle à qui on fait confiance aveuglément ou presque sans avoir besoin de connaitre le passif - tout comme le fait qu’il faudrait agir - vite - si les choses venaient à se dérouler autrement. Anticiper l’imprévu, quelque chose que Hodge avait appris à faire.

Du moins l’espérait-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vengeancedeneptulon.forumactif.com
Anaelle Perry

avatar

Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Chasseresse
Âge personnage : 27
Galons : 80
Messages : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Bruits de couloir    Dim 9 Sep - 9:21

Au matin dans le dortoir, les Aspirants pourront voir une Anaelle en bien piteux état. Dévêtue de son armure de maille et de cuir, elle la fait sécher sur des cordages, celle-ci totalement trempée et puant le sel et les algues. Ainsi dévêtue, la chasseuse arbore quelques bleu et hématomes sur le corps et le visage dont elle attribuera l'existence à une mauvaise chute la veille.

Une fois l'armure étendue, elle aura enfilée une tenue légère en tissu pour se rendre dans la cale aux griffons, admirant les bêtes ailées et aidant les palefreniers à s'en occuper jusqu'à l'heure de midi. Heure à laquelle une lettre lui sera arrivée par un coursier en barque. On aura pu la voir se planquer dans son hamac pour la lire, avant de repartir une quinzaine de minutes plus tard à bord de la barque en question, et revenir en début de soirée l'air radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruits de couloir    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruits de couloir
Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» petit passage
» Aujourd'hui, maman est morte
» [BREF] J'ai été aux toilettes
» Fichier html du lecteur de jingles et autres bruits divers et variés
» ’’J’voudrais pas faire ma raclette...Mais il fait noir dans ce couloir...’’

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vengeance de Neptulon :: LE PONT :: Journal de bord-
Sauter vers: