AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Herbier quand tu nous tiens

Aller en bas 
AuteurMessage
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:51

Introduction :

Il s’agit d’un recueil regroupant un bon nombre d’herbe en tout genre, allant de la plus simple comme la pacifique à la plus rare comme les larmes de Dahlia, en passant par les plantes éteinte d'Azeroth (iles brisées exclues). Chaque plante sera étudié au cas pas cas, et chaque cas sera développé de la façon suivante : description d’ensemble, application médicinales et un éventuelle remarque facultative. Grâce aux applications médicinales, vous pourrez vous laisser bercer par votre imagination, créer des remèdes ou des potions, allant de la potion de soin basique, au philtre d’amour en passant par le viagra ou le tabac. Vous avez les outils, c’est à vous d’utiliser la nature pour briller, et sauver des vies ! Ou les détruire...

Je tiens à vous mettre au courant vis à vis du fait que ces données ont été traduites par mes soins -il y a probablement des coquilles de syntaxes, auxquels cas, retour- à partir d’œuvres fictionnelles autour de WOW (si j'ai bien compris mes sources). De fait, ces infos ne sont pas "canon" ! Mais bon, comme les ressources sont très peu développées en profondeur, c'est toujours utile à créer des trucs en RP.

Table des matières :
I. Kalimdor et Royaume de l’Est

II. Kalimdor et Royaume de l’Est (2)

III. Norfendre

IV. Pandarie

V. Kul'tiras & Zandalar

VI. Outreterre (bonus)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:51


La Pacifique : La Pacifique est une petite fleur, très commune, elle possède des pétales blancs avec au centre un coeur jaune. Cette plante aime les lieux ouverts, ensoleillés.On l'appelle la Pacifique car d'après un vieux conte humain, elle ne fleurirait que dans les endroits où il n'y a pas eu de conflit, ce qui est bien sûr faux car on en retrouve très massivement autour de la cité d'Hurlevent qui a très souvent dansé avec la guerre. Son nom lui a plutôt été attribué parce qu’elle possède des propriétés calmante hors du commun. Les feuilles peuvent être utilisées comme garniture, et la plante en elle même est très souvent vue accroché en couronne de fleur sur la tête des jeunes filles, ou tout simplement attachée dans les cheveux.

La pacifique a de nombreuses utilisations médicinales, elle possède des propriétés anti-inflammatoires intéressantes et est capable de réduire les bleus qui prennent le loisir de gonfler. Les femmes enceintes l’utilisent souvent pour réduire l’inconfort lié à leur grossesse ainsi que pour leurs sautes d’humeur ! Elle est généralement pris en thé, afin de remédier aux maux de têtes ainsi que de calmer les nerfs, mais peut aussi être manipulé en baume afin de diminuer les abrasions et les encourager à guérir.

Combinée avec de la terrestrine, elle garantira une meilleure tolérance à la douleur et augmentera les prestations musculaires. La décoction sera moins efficaces qu’une huile uniquement composé de terrestrine mais elle limitera grandement les effets secondaires de la boisson.

Remarque : Les infusions sont très souvent dosées par le biais d’un verre de vin, pour attester d’une meilleure efficacité.

La Feuillargent : La feuillargent est un petit arbuste, épais, qui doit son nom à la couleur argentée de ses baies lorsqu’elles mûrissent. Elle pousse à l’ombre des régions boisées, très souvent autour de la souche des arbres. Les nouvelles plantes démarrent avec une couleur verte très vive, et, au fur à mesure de l’avancée des Saisons, elles prennent leur couleur argentée qui tire parfois au bleu.

La feuillargent a de bonne propriétés catalyseur, combinée avec une autre herbre elle décuplera les propriétés médicinales de cette plante. C’est pour cette raison qu’elle est très souvent couplée avec la pacifique dans des thés médicinaux, et comme la pacifique, possède des propriétés anti-inflammatoires. Elle est aussi utilisée pour traiter les congestions causées par le rhume. Elle soulage démangeaison, inflammation sans oublier toutes les piqûres d’insectes, les plantes toxiques, les lésions, grattements, sans oublier les bleus. Des doses très concentrées pourront venir à bout de l’arthrite, ainsi que diminuer la jaunisse et la fièvre.

Remarque : Elle est typiquement prise en infusion, dans le thé, qu’ils soient chaud ou froid. L’extrait ou la décoction seront privilégiés lorsqu’il s’agit de concentrer les doses, tandis que le cataplasme froid sera employé pour les différentes lésions cutanées cités au dessus.


Le Chardon sanglant : Le chardon sanglant a des feuilles vertes très brillantes, avec des épines sur la tige. En son sommet elle possède une fleur rouge vif, un rouge semblable à celui du sang d’où son nom. C’est une fleur qui ne pousse qu’à Quel’Thalas, car son modèle de croissance correspond au flux magique qui est imbibée dans la terre de la région. Et la plante, compte lourdement sur ces flux, et sur les propriétés magiques qui maintiennent le printemps perpétuel, car elle exige de l’énergie magique pour pouvoir pousser convenablement, ce qui la rend difficilement domesticable. Récemment la corruption du Fléau sur les terres de Lune-d’Argent, aurait légèrement altéré les propriétés médicinales de la fleur, en lui ajoutant des effets secondaire.

Les Sin’Dorei sont tout particulièrement susceptible à la dépendance de cette plante, dépendance peut être lié aux propriétés magiques indubitables. Il est extrêmement important de noter que les propriétés magique de cette plante ne s’applique pas à l’alchimie, il n’y a pratiquement que des effets médicinales à l’herbe. Quelques spéculations mettent en cause l’existence initiale de la plante, ce ne serait que des charbons communs, infecté par la puissance du puits de soleil. Ce qui explique le fait que ses propriétés médicinales soient plus efficaces sur les Sin’Dorei car tous les deux liés au puits de Soleil.

Le chardon sanglant est un puissant antiseptique, dans un sirop très épais il pourra traiter les infections sérieuses. Les dilutions agissent comme un désinfectant ordinaire sur les petites plaies bénins Le Chardon sanglant est très addictif pour ceux qui côtoient et utilisent la magie, c’est sûrement pour cela qu’il a été lourdement abusé parmi la population Sin’Dorei afin de contrôler la dépendance au mana. C’est une plante dangereuse d’utilisation, les effets secondaire du sevrage peuvent être doux mais aussi très lourd. Ils vont de la fatigue à la dépression, en passant par les sueurs, les palpitations du coeur, des maux et des douleurs, de la nausée, des vomissements, des quintes de toux, de la diarrhée, l’insomnie, l’anxiété, des agitations soudaines, les yeux larmoyants et la perte d’appétit.

Remarque : Les fluides se retirent des racines et des feuilles, la fleur peut s’utiliser en infusion, mais aussi en désinfectant.

La Terrestrine : Une plante assez commune au bas des montagnes des Royaumes de l’est, et sur les murs des canyons de Kalimdor. Elle a un don pour grandir le long des murs des falaises et sur les versants des collines, elle a pour habitude d’étouffer les autres plantes qui poussent à côtés d’elle. Elle poussera bien mieux sur les terrains rocheux, son apparence est éparses, petites feuilles persistantes mais ce qui a plus de valeur est sa racine, qui sont très généralement ancrées dans le sol. Elle est difficile d’accès du fait qu’elle pousse dans des zones à risque, c’est ce pourquoi les herboristes prennent toute leurs dispositions lors de la récupération, de plus elle est difficile à extraire.

Elle est fortement déconseillée à utilisation médicales par les personnes faisant de l’hypertension, car c’est un stimulant puissant, mais aussi un diurétique. Une infusion de la racine est utilisée comme un remède contre la rétention d’eau et est très appréciée par les femmes enceintes. Elle est prise avec de grandes quantités d’eau dans le traitement des maladies des reins ou de la vessie. Une décoction forte sera très utile pour remédier aux flatulences. Le thé à la terrestrine est très apprécié, et est considéré comme excellent car très goutteux. Elle a une saveur agréable et forte, une fois moulu elle servira merveilleusement bien d’assaisonnement, elle est bien trop difficile à manger cru car trop dur.

Enfin, la Terrestrine peut stimuler la croissance musculaire, améliorer les performances et la structure du squelette au détriment des effets secondaires potentiellement dangereux. C’est pourquoi elle est souvent associés à la Pacifique pour éliminer les dommages des effets secondaires ( à contrario la mixture sera moins puissante, voir Pacifique ).

Remarque : Lors de l’infusion, amener la température à chaud mais sans bouillir, l’ébullition détruira les composés médicinaux. Les infusions seront prises à dose de verre de vin à l’instar de la pacifique.

L'églantine : L’Eglantine est un arbuste qui pousse dans des zones ombragées, avec beaucoup d’ombre. Il n’a pas de feuille, mais des épines extrêmement pointues, les herboristes prennent toute les précautions nécessaire à la récolte vis à vis de ces épines. Il est souvent prit pour une plante morte, dû à son apparence trompeuse, mais il n’en est rien. Il possède un revêtement de protection assez dur à couper, mais une fois la chose faite, il se déversera une sève aux propriétés médicinales incroyables. La légende raconte que l’eglantine pousse aux endroits où le sang d’Agamaggan a été déversé il y a maintenant dix milles ans, pendant la guerre des Anciens.

Cette herbe ressemble au chardonnier et pousse dans les même endroits que celui ci. Sa sève est la partie la plus précieuse, c’est un agent de guérison très puissant utilisé pour réparer les pires des blessures, comme pour soigner les amputations mineurs. Elle fournira une augmentation de l’efficacité lorsqu’il est ajouté aux potions de soins ou aux pommades, baume, cataplasme. Elle pourra limiter les capacités régénératrice légendaire des trolls, à condition d’en connaître les doses précises ce qui n’est pas à porté de tous le monde.

Remarque : Solidifié, la sève pourra être transformé en poudre sans altérer les propriétés médicinales.

La Mageroyal : La mageroyal est une espèce de romarin, elle est très connue des mages car sa concentration en mana est assez élevée. Facilement identifiable par ses fleurs roses ouvertes, ses feuilles vertes ont un arômes beaucoup plus doux que le romarin ordinaire ainsi qu’une saveur plus douce. En raison de cette saveur plus légère, plus délicate, elle est très prisée des cuisiniers. Elle pousse le plus souvent dans des plaines ouvertes à la lumière directe du soleil, et est répandu sur Kalimdor comme au Royaume de l’Est.

La Mageroyal est connue pour ses propriétés magiques intéressante. Elle n’est pas aussi puissante que le chardon sanglant, mais elle présente un avantage que la plante thalassienne n’a pas : elle n’est pas dangereuse quant aux effets secondaires. Le seul effet négatif qu’elle présente demeure les réactions allergique occasionnelle. Ses propriétés magiques permettent une meilleure aptitude aux incantations, mais aussi une restauration plus rapide des réserves de mana, c’est une alternative sécuritaire à l’utilisation des chardons sanglants. Ce sont les racines qui contiennent la concentration arcanique la plus élevée, le jus peut être obtenu après pressage et les racines vidées peuvent être séchées et traitées peu après.

Hormis ces propriétés propres aux mages, une huile essentielle à base de mageroyal est utilisée pour les problèmes d’estomac, nerveux, maux de tête sans oublier les affections respiratoire. Sinon, elle sera très souvent employée dans des produits de beauté, notamment dans les lotions capillaires car ses effets ont pour vocation de stimuler les bulbes capillaires et ainsi renouveller l’activité de cheveux et lutter contre la calvitie. Une infusion de la plante séché utilisé à froid constitue le meilleure lave-cheveux, ce qui le rend très efficace contre les pellicules.

Remarque: L’effet stimulante du chardonnier augmente la qualité des potions à base de Mageroyal. La Mageroyal stimulera les propriétés de résistance de l’aciérite sauvage.


Le Chardonnier : Le chardonnier est une plante parasite qui infeste la mageroyal et l’Eglantine. Il est nécessaire de porter des gants pour la récolter car elle est spécifiquement composée de longues feuilles épineuses très gênante lors de la récolte. Elle possède une longue tige couverte d’épines tout aussi dérangeante ainsi que des fleurs jaunes et violettes elles aussi recouverte d’épines afin de protéger leur précieux intérieur. En outre, le chardonnier est un bastion naturel. Elle serait lié aux chardons sanglants, la plante thalassienne étant une version corrompue de la première. C’est une plante très sucrée de goût, et très apprécié dans le thé, car elle redonne des petites impulsion énergétiques non négligeable. En raison de sa difficulté relative à la localisation, elle est considérée comme une plante précieuse.

La substance collante à l’intérieur de la plante est privilégiée pour lutter contre les brûlures, afin de les apaiser. Elle est très connue pour ses propriétés énergisante, c’est un stimulant, pris en très petite dose il améliorera votre vigilance. Les infusions à froid sont précieuse pour améliorer l’appétit. Il est généralement prit comme thé le matin pour être d’attaque très rapidement, des concentrations plus forte peuvent être consommées pour les veilles et de longues heures d’alertes. Cependant, des fortes concentrations de chardonnier sont dures pour le cœur, et le sommeil rattrapera le consommateur très vite c’est donc pour cela que l’abus de ce stimulant est dangereux.

Remarque : Les feuilles fraîches peuvent être utilisées en salade après avoir retirer méticuleusement les épines. De la poudre de feuille ajouter au vin lui donnera plus de tonique.

L'Étouffante :
Une des plantes les plus dangereuses d’Azeroth à l’état brut, c’est une varech verte qui pousse sous l’eau le long des côtes, dans les eaux peu profondes. Ses fleurs distinctive ne fleurissent pas. Elle tire son nom de deux sources, son habitude à pousser dans la vallée de Strangleronce ainsi que sa tendance à enfermer et à noyer ou les herboristes négligent c’est pour cela qu’elle est considéré comme très dangereuse, il faut faire attention à ne pas s’emmêler. Ses feuilles sont considérées comme étant une douceur culinaire dans cette certaine régions côtières, malgré son goût très fort en raison de sa forte saveur terreuse. Ses racines séchées sont parfois utilisées comme cordes pour les filets.

Cette varech est réputée pour ses puissants pouvoir de guérison, elle est d’ailleurs considérée comme étant l’une des meilleures herbes pour les traitements respiratoire tel que l’asthme et la bronchite. Elle combat la fièvre et améliore la circulation sanguine, il fait aussi baisser les inflammations ce qui en fait un remède populaire pour traiter l’arthrite et beaucoup d’autres maladies communes. Beaucoup d’apothicaire pensent qu’elle peut aider dans le traitements de la coliques, de la rougeole ou de la pneumonie, la rendant totalement indispensable. La plante peut être fumée pour ses bienfaits respiratoires, ou mâchée pour provoquer le vomissement (inestimable dans les cas où le poison a été ingéré). Il est brûlé pour repousser certains insectes.

La plante a également diverses propriétés qui s’accordent avec d’autres herbes. Combinée avec les agents du trèfle doré, elle produira un stimulant puissant. Avec de l’aciérite sauvage elle augmentera considérablement la résistance à la douleur. Si vous ajoutez de la bouche-noir huileuse ( n’est pas une plante ) cela ralentira la respiration de façon significative avec peu ou pas d'effet secondaire, et les mélanges concentrés peuvent rendre un capable de la respiration sous-marine pour un temps. Combiné les effets stimulants de l’Etouffante avec les effets régénérateur de mana de la mageroyal pour produire un fort tonique régénérateur valorisé parmi les mages.

Remarque : Extrait en poudre des grains, et ajouté avec la dent de dragon, cela constituera un bon remède pour réduire l’enflure et la rétention d’eau. Par décoction, deux onces du liquide sont à prendre trois fois par jours. Les infusions sont prises à doses de verre de vin.


La Doulourante : La doulourante est une plante poussant aux abords des structures et des coteaux, c’est une plante de chardon haut avec des fleurs qui varient du bleu pâle au violet. Elle pousse dans l’ombre partielle, et doit son nom à un pigment spécial qui, touché ou frotté contre la peau, laisse une marque d’une coloration bleutée et violacée ressemblant étrangement à une ecchymose.

La doulourante est très utilisée en phytothérapie, c’est un sédatif et un tonique nerveux très puissant. Ses utilisations courantes incluent le soulagement de la tension nerveuse, l’anxiété, et les douleurs nerveuses. Les grains de l’herbe en poudre peuvent être prises pour soulager le hoquet. L’Epilepsie peut aussi être soigné par le biais d’une perfusion prise en demi-dose de tisane toutes les quelques heures. La même perfusion peut être administrée en doses de demi cuillère à café toutes les quelques heures pour apaiser les coliques infantiles. Sinon, elle est aussi utilisée en alcoolature.

Remarque: Les méthodes de préparation comprennent les infusions, les teintures, les herbes séchées ou fraîches. Les thés doivent être bu chauds soit avec une pacifique soit avec une aspersion étouffante séché.


L'Aciérite sauvage : Elle teste la créativité et l'audace des herboristes, souvent sur les collines escarpées et en faisant un véritable défi à atteindre. Un joli arbuste aux fleurs blanches pâle, elle diffère de son homologue apprivoisée en conservant sa dureté et sa valeur alchimique. Il faut prendre soin de le cueillir, comme les pétales et les feuilles possèdent des épines pointues et ont été connus pour causer des blessures graves à la chair non protégée. On a cru depuis longtemps que l'aciérite sauvage et domestique était à l'abri du mal. Il est généralement planté sur les bords de la propriété dans l'espoir que l'ancienne superstition est vraie, et ses feuilles peuvent être transformées en une potion efficace qui protège contre la magie.

Le rôle principal de l’aciérite sauvage réside dans ses propriétés anaboliques. Il agit comme un stimulant musculaire et analgésique. Il a été démontré efficace dans la formation athlétique et le développement des guerriers et des paladins. L’aciérite sauvage a également démontrée posséder des propriétés antiseptiques ainsi, et peut être utilisé à l'interne et à l'externe pour traiter les infections telles que la grippe, la bronchite et le rhume.

Les interactions intéressante notée lors du traitement avec, il y a une réaction chimique qui déclenche des propriétés magiques latentes dans la pâlerette, une plante avec un passé déjà ombragé. Des applications magiques de ce mélange ont été utilisées pour rendre l'imbiber temporairement invisible. Comme toujours, la pâlerette devrait être complètement dépouillé de son huile externe. L’aciérite sauvage améliore les propriétés stimulantes du chardonnier.

Remarque: Les racines se prennent en poudre, la plante peut être consommé en infusion, les doses se font à cuillère à soupe.


La Tombeline : Comme son nom l’indique, c’est une plante qui pousse à côté des tombes, dans les cimetières.Cette mousse verte clair pousse dans des environnements riches en nitrates et prospère sur la matière organique en décomposition. La plante se nourrit d'énergies nécromantiques qui, si on les laisse flotter librement, pourraient très bien encourager les morts à s'élever. Il est facilement reconnaissable comme une feuille de velours vert clair de mousse fluide fine. Une plante potentiellement dégoûtante à récolter, et déranger les morts peut être purement dangereux, mais les récompenses en valent bien la peine.

C’est un stimulant très fort. Elle est utilisée pour traiter les problèmes de peau, la digestion, et les infections. Elle est le plus souvent combinée avec d'autres herbes ( comme le chardon sanglant ). Seul il est très puissant et très toxique, et doit être utilisé avec une extrême prudence, ainsi que dans des doses extrêmement petites. Ne pas utiliser cette herbe sans le bon conseil d'un alchimiste qualifié! La tombeline possède des propriétés d'ombre latentes en raison de son alimentation et de sa conservation de l'énergie nécromantique et de sa proximité générale avec la mort et la décomposition.

Remarque: La distillation peut les faire sortir et ils peuvent être utilisés pour améliorer ses compétences en magie d'ombre.

La Sang-Royal : Un petit arbuste avec des fleurs violet-pourpres pâles, la sang-royal favorise les régions plates des champs et des plaines. Elle est ainsi nommée parce qu'il est dit qu'elle se développe principalement où le sang des rois a été renversé. Que ce soit vrai ou pas, vous pouvez surtout les trouver sur les plaines plates et balayées par les vents des hautes terres d'Arathi.

La racine royale a été un remède longtemps estimé pour la toux et le rhume. Pendant des siècles la sang-royal a été traditionnellement fiable et un remède digestif. La plante a été utilisée pour réduire les fièvres et traiter les maladies parasitaires. C'est l'une des herbes amères souvent donné aux jeunes enfants en toute sécurité. Les herboristes l'ont également recommandé comme un antidote pour des poisons. Il convient de noter, de grandes doses agissent comme un laxatif, et autant que cinq tasses de thé pourrait perturber le rythme cardiaque. Pour le traitement des troubles gastro-intestinaux, il est important de prendre le thé trente minutes avant de manger.

Remarque : On dit que les fleurs sont un puissant aphrodisiaque.

La Viétérule : Trouvé près de l'eau douce, cette plante est souvent confondu avec la terrestrine. Mis à part l'habitat différent, la viétérule a une peau plus mince, et sa chair croustillante, son jus est de couleur blanc ou crème, plutôt que de brun. Les feuilles sont également plus larges et ne sont pas toujours vertes. La plante pousse mieux dans les milieux marécageux.

La viétérule est nutritif et bon à manger, annule les toxines quand elle est consommée, ou séchée, en poudre, et appliquée directement sur une plaie. C'est un aliment de base assez courant et est connue pour stimuler la capacité du corps à expulser les toxines. Une potion dérivée de viétérule et d’étouffante est souvent incluse dans les repas lors de réunions de haut niveau où la peur du poison est une menace très réelle. Les effets des poisons instantanés qui agissent en déclenchant la détresse respiratoire et l'asphyxie peuvent être affaiblis ou annulés.

À des fins médicinales cette plante ne sera que meilleure combinée avec d'autres adaptogènes, comme la pacifique, la feuillargent ou la terrestrine et la mage royal, pour accroître son efficacité. La racine séchée est souvent brassée dans le thé, ou transformé en alcoolature. Dans la médecine traditionnelle populaire,la viétérule est considérée comme bon pour l'énergie vitale, utilisée pour lutter contre l'insomnie avec de nombreux rêves apaisants. Une huile essentielle dérivée de viétérule peut également être bouillie avec du sucre ou du miel pour produire un bonbon dur populaire, savoureux.

Remarque : Elle a des effets légèrement hallucinogènes en très grandes quantités ou de puissantes distillations.


La Pâlerette : La pâlerette est un petit arbuste à feuilles persistantes. Il n'aime pas le soleil, et se trouve plus facilement dans les zones ombragées. Il est recouvert d'une huile qui provoque une irritation importante et une cécité temporaire si elle entre en contact avec les yeux, et provoque une éruption sur la peau non protégée. Toujours porter des gants en cuir si vous êtes à la récolte de la pâlerette. Il faut prendre soin de ne pas toucher les gants à la peau nue, et bien les laver après utilisation. Les variétés sauvages et domestiquées de la pâlerette ont des avantages thérapeutiques similaires. Une fois que l'huile a été nettoyée, la plante peut être utilisée dans un composé pour aiguiser la vue, ou même de devenir temporairement invisible.

Utilisez la pâlerette, et les composés de cette plante, avec soin, même un peu d'huile peu ruiner le composé et peut aveugler l'utilisateur.

L'utilisation principale de la pâlerette dans la phytothérapie est pour toutes les faiblesses des yeux qui causent l'absence de vision. Les siècles d'utilisation de cette herbe comme remède contre la conjonctivite et les yeux injectés de sang sont de renommée mondiale, en partie en raison des composés dans l'herbe qui sont anti-inflammatoires et antibactériens. Les propres propriétés de l'herbe stimulent directement le processus de guérison et de régénération , afin de l’accelérer. La plante est souvent combinée avec des plantes locales pour traiter des allergies.

La pâlerette a également un passé délabré, car c’était un ingrédient commun dans la poudre aveuglante. Bien que bon marché et facile à acquérir, le processus de création est long et fastidieux et les erreurs pouvaient aveugler le chimiste . La durée de conservation de la poudre était extrêmement courte, et l'humidité l'ont totalement ruiné. En fin de compte, ses usages armés ont été abandonnés pour des alternatives plus sûres et plus faciles.

Remarque : la Dorépine et les moustaches de Khadgar augmentent de façon significative les effets de la pâlerette, pour par exemple réaliser un élixir concentré pouvant améliorer la vision.

La Dorépine : Cette plante épineuse et sèche se développe en pleine lumière ou partielle, souvent comme une véritable couronne dorée sur les coteaux. La plante ressemble à une souche nichée dans des vignes épineuses. La base et les racines. se composent d'une couche externe épaisse et charnue et d'un intérieur doux, semblable à un gel. Les épines ne sont pas particulièrement pointues, aucun équipement spécial n'est nécessaire à la récolte sauf une paire de gant, on ne sait jamais Le meilleur moment de la journée pour couper la dorépine est au milieu de l'après-midi, lorsque la plante a déplacé une quantité maximale de sève dans les tiges de ronce.

En raison des nombreuses applications médicinales de la plante, il a été une fois sur-récolté. Des variétés domestiquées ont été produites, bien que l'élevage sélectif pour une croissance plus rapide a fait perdre aux variétés domestiquées beaucoup de leur puissance médicinale. La dorépine sauvage est encore très appréciée. La Dorépine est le plus appréciée dans le thé, chaud ou froid. Elle est conne pour son goût agréable, frais et ses revigorantes propriétés. La Dorépine est un stimulant.

Le gel de Dorépine est apaisant, anti-inflammatoire, antibactérien et stimule la régénération de la peau. C'est un remède brûlant populaire. Le jus épais d'une branche cassée peut être frottée sur la peau comme un soin de beauté pour nourrir la peau et diminuer les rides. Lavez le visage avec de l'eau chaude et du vinaigre, puis frotter le jus localement et laisser rester sur la peau toute la nuit. La Dorépine réduit les démangeaisons et les éraflures, les brûlures mineures et les éruptions cutanées.

La Dorépine a des propriétés stimulantes. L'huile de Dorépine combinée avec de l’aveuglette en poudre a des effets d’intensifications des compétences en magie arcanique du mage. Dans une préparation correcte de la pâlerette en poudre sans huile, la Dorépine peut aider à augmenter la vision même au-delà de son niveau normal. Une réaction chimique entre le jus de dorépine et la poudre d’Etouffante, d’aciérite sauvage ou de soleilette produit un puissant stimulant. Cette plante réagit très fortement avec le minéral Mithril.

Le composé chimique qui maintient la structure gélatineuse de l'intérieur de la plante peut être combiné avec du minerai de Mithril en poudre en une laque très forte, couramment utilisée pour renforcer l'armure lourde, bien que la concoction dure des semaines pour être entièrement réglée et durcie. Le gel doit être mélangé avec suffisamment de liquide pour être rendu liquide et distillé pour isoler ce composé. L'absence de distillation et d'isolement peut sérieusement compromettre l'intégrité du produit final

Remarque : Les doses se prennent chaque heures, infusion, alcoolature.


La Moustache de Khadgar : Nommé d'après le fameux Archimage. La moustache de Khadgar est une plante clairsemée et herbeuse qui pousse dans les touffes dans les zones ombragées. La plante commence avec une base verte profonde qui devient jaune à mesure qu'elle pousse. Cette plante est exceptionnellement commune et dans de nombreuses communautés agricoles est considérée comme une mauvaise herbe envahissante. Il n'est pas particulièrement comestible et à le même goût que l'herbe.

Il est facile de rejeter cette mauvaise herbe, car elle n'a pas de propriétés médicinales ou magiques spécifiquement propres. Cependant, les huiles provenant des racines, des tiges sont très efficaces pour stimuler la puissance de nombreux autres composés alchimiques. C’est donc un catalyseur. L'huile de cette herbe se révèle également un insectifuge efficace

Remarque : Elle est typiquement pressée et l'huile réservée. Les restes de la plante peuvent être jetés ou nourris au bétail.


Le Lotus pourpre : Facilement la variété la plus commune de lotus, reconnaissable par son pourpre distinct, le coeur charnu, et les épines sombres. Le lotus pourpre peut être accompagné par les filaments de son compagnon habituel symbiotique naturel, la sauvageonne. La fleur est facilement identifiée par des pétales délicats, pourpres et un centre parfumé, jaune. Ces plantes poussent souvent autour des ruines de l'ancien troll ou des colonies Kal'dorei, comme les deux races les ont historiquement cultivées à des fins médicinales et spirituelles.

On dit que le lotus pourpre apporte des visions et du sommeil, et peut en effet être utilisé dans l'alchimie pour encourager un rêve éveillé, ou un sommeil sans rêve et paisible.
L'essence de cette fleur pourpre est utilisée pour stimuler la circulation sanguine. Il favorise les sentiments d'euphorie et de chaleur lorsque préparé comme un thé, qui est épais et doré, ou fumé comme des pétales séchés. Un extrait, consommé quelques gouttes par jour, est considéré comme un tonique général pour la bonne santé, et le lotus pourpre se prête aussi à un parfum délicieux.

Remarque : Bien dosée l’essence pourra améliorer la vigueur sexuelle des hommes, c’est sûrement pour cela qu’elle est très prisée par la gente masculine.

La Sauvageonne : Cette vigne est filandreuse, rampante est souvent trouvée entrelacée autour de Lotus pourpre. Ses fleurs sont semblables en apparence à celles du sang-royal, bien qu'elles soient plus petites et clairsemées. La Sauvageonne est plus remarquable pour l'odeur offensive libérée quand brisé, et la plante est rejetée par la plupart des bêtes de pâturage Les entrailles de la plante se composent de longs, minces, des brins durables qui peuvent être enlevés, nettoyés, teints et utilisés dans les textiles, que ce soit comme fil ou pour tisser en tissu.

Elle est un traitement efficace pour l'anxiété et les nerfs, ainsi que l'insomnie, mais est impopulaire avec les herboristes ( et leurs clients ), en raison de son goût et l'odeur particulièrement désagréable. Elle peut également être appliquée à l'extérieur comme un astringent sur le suintement ou des plaies irritées. Avec la bonne connaissance, la sauvageonne est un anti-venin puissant pour certaines piqûres de serpent et d'insectes, mais sa rareté et son besoin de fraîcheur limitent ses applications potentielles. Toutefois, un bon herboriste, médecin ou alchimiste doit savoir quand la sauvageonne est la mieux adaptée.

Utilisation : Elle peut être modelée en cataplasme ou appliquée directement sur des plaies ou des piqûres venimeuses.

La Larme d’Arthas : Cette fleur pourpre a poussé une fois densément près de la ville de Strathholme. Bien qu'elles aient survécus à l'abattage et à la corruption de la terre, les changements climatiques de la région ont tué la plupart d'entre eux. Quelques-unes encore s'attardent, dans les coins reculés du monde, mais il semble que cette plante sera bientôt un souvenir. Elles sont surtout connues pour leur grande beauté, mais leur utilisation alchimique principale permet à l'utilisateur de sentir la proximité des morts-vivants. Et l’histoire a prouvée que cela a été ignoré.

La Dent de Dragon : La Dent de Dragon est une plante étrange. Elle ne pousse que dans une région spécifique appelée la Cicatrice du Briseur de Monde, dans les terres ingrates. Cette vallée a été sculptée par Aile-de-mort lors de son assaut initial sur Azeroth, et ces étranges plantes blanches et rouges ont poussé dans son sillage. La Dent de Dragon est facilement identifiée comme pâle, les feuilles incisées blanches grisâtres qui deviennent rougeâtres à la pointe et le long des bords. Elle se développe en petits groupes. La recherche est en cours, mais jusqu'à présent, cette nouvelle plante s'est avérée être une alternative plus abondante à la morsure-de-l’Hiver. Malheureusement, elle semble jusqu'ici lamentablement dépourvu de potentiel médical pratique.

Le revêtement d'huile des feuilles est étrangement frais au toucher, bien qu'une réaction chimique intéressante entre l'écorce en poudre de la dorépine et l'huile de dents de dragon produit un effet réchauffant et apaisant. En revanche l'huile de dents de Dragon combinée avec la moustache de Khadgar comme catalyseur fournit une alternative très viable aux huiles de gel et aux élixirs dérivés de Morsure de l’Hiver.

Remarque : Étant une nouvelle plante, les utilisations sont peu réputées.

La Morsure-de-l’Hiver : Facilement une des herbes les plus précieuses en raison de sa rareté, la Morsure-de-l’Hiver ne peut être trouvée dans les montagnes Alterac, spécifiquement dans les ruines d'Alterac. C'est une plante robuste qui survit à la chute du royaume. C'est un arbuste, aux tiges vertes et aux fleurs jaune vif. Le seul danger est de contourner les Ogres qui habitent les ruines; il faut prendre soin chaque fois que vous allez la chasser.

La Morsure-de-l’Hiver a souffert d'une surexploitation massive pendant la guerre de Norfendre jusqu'au point de quasi-extinction. Les botanistes envisagent cependant d'autres solutions, y compris la plante des dents du dragon. Les cuisiniers ont déjà produit des substituts de confiserie appropriés aux guimauves traditionnelles. Les magasins préservés peuvent encore être facilement disponibles auprès de fournisseurs alchimiques éloignés ou obscurs ou persistants, oubliés, dans les caves et les caves à racines.

Les feuilles de cette plante peuvent être utilisées pour traiter l'inflammation dans le tube digestif, y compris les ulcères. Elle aborde les causes de la toux sèche et peut aider avec les symptômes de l'asthme et la bronchite. La racine est utilisée pour minimiser l'inflammation cutanée, les furoncles, les brûlures et les blessures. La morsure de l’Hiver est également un bon hydratant, le renforcement et le ramollissement de la peau, recherchée pour ses propriétés «anti-vieillissement». Lorsqu'il est appliqué sur les cheveux pendant le rinçage, il présente un effet de conditionnement et de démêlage.

Remarque : Malgré ses propriétés médicales, les extraits de la racine sont traditionnellement utilisées dans la fabrication des gâteries sucrées comme la guimauve.


La Fleur-de- feu : Cette variété de lys fleurit dans un terrain aride et chaud. Il est de couleur rouge vif et orange, à la fois feuilles et fleurs, fragiles et délicates. La fleur de feu est extrêmement épicé; En petites quantités, il peut être utilisé comme un assaisonnement, mais méfiez-vous! Le pollen et le nectar de cette fleur brûlent la peau quand on le touche! Il est conseillé de porter des gants tout en recueillant cette herbe. Il peut s'avérer difficile de la récolter, car la racine pénètre très profondément dans le sol pour trouver l'eau qu'elle peut.

Les potions faites avec de la Fleur de feu tendent à être plutôt épicées. L'huile peut être extraite de la plante à des fins alchimiques et la plante restante traitée et ajoutée à la teinture rouge, qui ajoute un brillant lustré aux textiles. L'huile cette fleur est un ingrédient clé dans le carburant de fusée. Une infusion d'huile de bouche noir et de de Fleur de feu peut fournir un sens de clarté et de concentration.En combinant l'huile Fleur de feu avec un catalyseur magique on peut produire une huile brûlante chaude au toucher, qui est communément appliquée à l'armement. L'huile cette plante brûlante interagit avec l'huile de dorépine en produisant des effets potentiellement explosifs. Il a été soigneusement appliqué à l'armement avec des résultats intéressants.

Remarque : Cette plante peut être difficile à cultiver à la maison, car elle ne tolère pas l'humidité directe. Elle doit être protégée des précipitations, si elle est directement exposée à de l’eau elle sursaturera et étouffera ses propres racines.

La Soleillette : Une herbe fine et raide qui pousse dans les zones ensoleillées; Les feuilles sont assez pointues pour laisser des coupes minces et piquantes sur les mains, donc l'utilisation de gants lors de la récolte est recommandé. Elle est d'un jaune vif de couleur verte, et se développe dans les touffes clairsemées.

La Soleillette est plus souvent utilisée pour conserver les aliments et les potions, son essence empêche ou décourage la pourriture pendant un certain temps et peut également être utilisée dans un cataplasme pour empêcher la nécrose de se placer dans une plaie. On peut aussi manger des pousses fraîches et tendre; Ils ont un acide aux nuances citronnées qui leur est propre. Elle peut également être fumé, l'odeur est chaude, aux allures de citron, agréable.

Remarque : Cataplasme, hachez et broyez les graines de soleillettte séchées ou fraîches avec la meule ou le mortier et le pilon et frottez directement sur la plaie ou l'abcès plusieurs fois quotidiennement. L'inclusion de Pacifique ou feuillargent est commune.


L'aveuglette : C'est une plante feuillue avec feuillage incisé. Elle fleurit abondamment, variant dans les nuances de bleu, rose, ou pourpre dans une plante simple. Les fleurs ont 7 pétales et un centre jaune vif. Le feuillage est vert luxuriant et recouvert de poils fins. L’aveuglette pousse rampant dans les zones chaudes, humides, marécageux. Elle est facile à cultiver à la maison et un appareil de jardin populaire. Le jus de sa racine bulbeuse, à l'ail, a de puissantes propriétés d'amplification magique et de conductivité. La tige et les feuilles peuvent être jus, séchées ou broyées, et sont un remède efficace pour les saignements de nez. Les boutons floraux peuvent être séchés et broyés en poudre fine et appliqués extérieurement sur les plaies.

Cette plante a une forte affinité pour les organes respiratoires. Elle est parfois faite en sirop et donnée pour les affections pulmonaires. Il existe une tradition selon laquelle une décoction ou un jus de la plante durcit l'acier.

Remarque : Les toniques de diverses parties et les préparations de la plante sont utilisés dans un certain nombre de potions revigorantes, rafraîchissantes et apaisantes.

La truffe fantomatique : La truffe fantomatique a son nom grâce à sa coloration pâle, presque transparente et à sa lueur bioluminescente. Elle est née dans la région des marécages de Zangar en l'Outreterre, mais les spores ont été apportées pendant la Première Guerre. Ces champignons ne peuvent être trouvés dans les grottes, car ils ne tolèrent pas la lumière du soleil. Elles poussent mieux dans des conditions de non-lumière et comme tel peut s'avérer difficile à cultiver à la maison.

Ces champignons sont généralement considérés comme non comestibles, mais très puissants alchimique, ayant des liens forts avec les l’ombres et les esprits. Ils sont habituellement séchés et broyés en une poudre fine juste avant le mélange. Les champignons sont légèrement hallucinogènes et peuvent causer des sentiments d'invincibilité. L'abus peut être dangereux non seulement pour l’halluciné, mais pour ceux qui l'entourent une fois qu'il s'est détaché de la réalité. Cependant, lorsqu'ils sont soigneusement préparés en petites doses par un alchimiste qualifié, ces effets secondaires peuvent être bénéfiques.

Les composés psychédéliques de cette truffe complètent les propriétés dévorantes de la Gromsang, et les deux herbes ont été incluses dans des projets armées à cette fin. Des interactions similaires entre le champignon fantomatique et l’aveuglette conduisent à une propriété d'invulnérabilité légèrement efficace, bien que limitée. Grâce aux propriétés magiques latentes du champignon, la poudre peut être utilisée pour des potions qui rendent le buveur invisible pour une courte période, ou améliore leur capacité à utiliser la puissance des esprits.

Remarque : Les champignons peuvent également être pulvérisés et transformés en un colorant utilisé dans les textiles haut de gamme, rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:53


La Gromsang : Nommé en honneur à l'orc Grom Hurlenfer, cette plante fruitière pousse dans les zones touchées par la magie gangrenée; Ses feuilles sont verte et brune- rougeâtre pendant qu'elles grandissent et absorbent l'énergie démoniaque autour d'elles. Certains théorisent que cette plante travaille réellement pour nettoyer les terres affectées en tirant la magie gangrenée hors du sol, et sont l'expérimentation de cette thèse. La plante est facilement confondue avec la mort. Elle pousse bien dans un sol pauvre, un terrain sablonneux et des environnements contaminés.

La gromsang est extrêmement puissante, et peut être utilisée dans les élixirs qui augmentent la force physique, ou comme un réactif anti-démoniaque. Cependant, même si correctement préparées les feuilles ne peuvent pas être entièrement nettoyées de la tache gangrenée. Par conséquent, les produits de Gromsang doivent être utilisées avec parcimonie et avec beaucoup de prudence. Elle a de fortes propriétés anabolisantes, qui peuvent être exceptionnellement utile ou exceptionnellement nocifs. Par contre, elle ne doit en aucun cas être traité par quiconque sauf herboristes et alchimistes qualifiés.

La potion de gromsang agit comme un amplificateur de performance anabolique. L'ajout de chagrinelle est fortement conseillé, et fournit un milieu stable entre la performance, la sécurité personnelle et la santé, l'avantage de la réaction chimique conduit à des propriétés de régénération. Une dose concentrée de potion à base de Gromsang permet à l'utilisateur de sentir la présence d'entités démoniaques.

Remarque : Ses propriétés dévorantes sont complétées par la fausse bravade et la bravoure téméraire fournies par la truffe fantomatique, la chagrinelle, et d'autres substances qui altèrent l'esprit, mais une telle combinaison ne devrait jamais être tentée sans supervision directe d'un médecin qualifié et alchimiste.

Le Sansaim Doré : Le Sansaim doré est une herbe relativement rare, extrêmement puissant, connue de certaines cultures comme la racine cure-tout. Il peut prendre jusqu'à six ans pour mûrir complètement. Les feuilles ressemblent beaucoup aux feuilles d'une carotte et se fondent très bien avec le feuillage d'arrière-plan. En dessous, la racine est pointue, un peu arrondie, et la chair sous la peau d'or est blanche et un peu sèche. La racine est comestible et ressemble au goût d’une carotte vaguement épicée.

Le Sansaim doré a des propriétés incroyable de guérison et des propriétés réparatrices qui sont pleinement à la hauteur de la réputation de la plante. Séché et broyé, il peut considérablement renforcer le système immunitaire, augmenter la tolérance à la douleur ou appliqué localement aux plaies pour stimuler le processus de guérison.

Remarque : L’huile de Sansaim doré est utilisée dans de nombreux parfums, ainsi qu’en cuisine.

La Feuillerêve : La feuillerêve est une plante verte, arbustive qui croît à peu près au genou. Il a de longues feuilles minces et incisées. Elle a de longues pointes étroites qui fleurissent pendant une grande partie de l'année. Les fleurs sont aromatiques et possèdent variétés de couleurs, le plus souvent des nuances de violet ou de bleu. Cette herbe a été introduite en Outreterre, mais est originaire d’Azeroth.

Elle a de puissantes propriétés de protection; séchée et accrochée à une porte, elle chasse les esprits vengeurs, et elle peut être utilisée dans une variété de potions de garde alchimiques, ainsi que des élixirs qui rehaussent votre foyer spirituel, si le buveur est sur une mauvaise voie Les fleurs de la Feuillerêve ont un goût amer et sont utilisées pour traiter les infections. Les enfants en particulier se voient souvent recevoir la plante comme un remède pour leur rhume ou pour soulager les problèmes de digestion et de coliques.

Remarque : Un bain préparé avec cette huile réduit l'épuisement, la douleur émotionnelle et le stress. Appliqué à l'extérieur, il réduit les contusions et accélère la guérison des coupures.

La Sauge argent des montagnes : Comme son nom l'indique, ce buisson pousse haut dans les montagnes, et s'accroche souvent aux côtés des falaises abruptes. La sauge argent est parfois confondue à une plante similaire, mais non liée, la feuillargent, en raison de la coloration. Cependant, il existe des différences. La sauge argent est plus courte, préfère la lumière directe ou partielle, et pousse généralement dans les climats arides, bien que certaines variétés ne poussent dans les régions humides et tempérées. Les feuilles sont plus grandes, plus longues.

La Sauge argent a des propriétés antiseptiques, stimulantes et toniques. Infusion peut être utilisé comme un rince-bouche pour toutes les formes de blessure de la bouche ainsi que de la gorge. Elle peut être pris en infusion, ou en huile essentiel pour remédier au rhumatisme et la dépression.

Remarque : Elle est très utilisée pour traiter l’hystérie, les manies et l’hyperactivité.

La Chagrinelle : L'écorce ou la peau de la tige dure de la chagrinelle peut être transformée en un tonique cardiaque utilisé, en minuscules doses, dans le traitement des maladies cardiaques. Il doit être collecté et administré avec beaucoup de soin, cependant. La sève de la plante est très irritante, et une grande partie de l'herbe est hautement toxique, affectant à la fois le cerveau et le cœur si pris dans une dose même légèrement trop élevé.

La chagrinelle est haï par les agriculteurs et les brasseurs, renommé pour causer des coliques chez les chevaux et des ballonnements fatale chez les moutons et le bétail. Peu d'herboristes sont prêts à s'aventurer dans des raisons dangereuses pour recueillir une telle herbe potentiellement mortelle, mais pour celui qui a étudié la nature de la plante et ses applications en profondeur, le risque peut être utile.

La Chapeglace : Le chapeglace est une rosette formant l'herbe poussant dans la partie nord de Kalimdor. A distance, la floraison apparaît comme une masse solide et sphérique. Cependant, une inspection rapprochée révèle un globe de fleurs minuscules, densément emballées, généralement de couleur blanche, perché au sommet d'une tige rigide et verticale avec de grandes feuilles veloutées.

Le Chapeglace est couramment employé en médecine. La racine est un puissant antiseptique, diurétique et tonique. Le jus, dilué avec de l'eau, est utilisé pour traiter l'infection et l'enflure. Un cataplasme de chagrinelle et de chapeglace, trempé dans le vinaigre et appliqué à la plante des pieds, est dit extracteur des composés toxiques de l'organisme. De même, une solution du jus exprimé et du vinaigre pris quotidiennement est un remède efficace contre les poisons.
Une infusion créée à partir des feuilles séchées de Chapeglace et de Feuillerêve est bon pour l'esprit.

L'ajout du lotus noir, qui doit être surveillé par un herboriste ou un apothicaire qualifié, s'avère efficace comme remède aux afflictions aiguës de l'esprit. Une infusion de chapeglace séchée et de pacifique est bon pour la réduction de la fièvre, mais il peut être un peu amer. Il est suggéré que l'ajout de chardonnier adoucira le goût pour la facilité de consommation.

Remarque : Il est parfois ajouté à la poudre de truffe fantomatique pour tempérer ces derniers effets secondaires puissants en raison d'irrégularités de dosage.


Le Lotus noir : Lotus noir a été décrit comme une fleur assez frappante, car il est presque de couleur noire. Il est exceptionnellement rare. Pendant la plus grande partie de son cycle de vie, il n’est qu'une tige épineuse, et fleurit qu’une poignée de fois au cours de sa durée de vie . Le Lotus noir a été traditionnellement utilisé comme un symbole sinistre de catastrophe imminente, et est souvent associé à la trahison, le poison et le meurtre, et pour de très bonnes raisons. Lorsqu'il est ingéré, il inonde le corps avec une neurotoxine mortelle. La plante était assez prolifique, mais en raison de la sur-exploitation et de son cycle de croissance relativement léthargique l’offre n'a pas suivi la demande.

Un alchimiste qualifié peut utiliser les étamines, le pollen, les pétales et les graines par distillation et séparer la toxine venimeuse, qui doit être rapidement disposée. La décoction restante n'est rien de moins que légendaire. Le lotus noir extrait favorise une forte vitalité, la clarté de l'esprit, la netteté mentale, et de se concentrer. Quand traité correctement et manipulé par un alchimiste ou un apothicaire qualifié ses effets peuvent être augmentés dramatiquement.

Lotus noir est principalement utilisé dans les mélanges alchimiques visant à clarifier l'esprit, et dans les agents anabolisants. Sur le plan médical, il est habituellement utilisé uniquement dans les cas les plus graves, comme les cas de malédictions induites par des magies, de poisons et de maladies qui ne répondent pas facilement à un traitement plus traditionnel.

La Vignesang : La vignesang grandit en arc, en vrilles tordus dans les jungles denses de Strangleronce. Les feuilles simples et ovales et les fleurs pourpres doucement parfumées étaient très convoitées à des fins médicinales et les tiges fortement fibreuses populaires dans les textiles durables haut de gamme. Autrefois un secret bien gardé des Trolls de Gurubashi, la vignesang est maintenant considéré comme éteint. Dès qu'on l'a découvert, la surexploitation a décimé cette plante à croissance lente bien au-delà de tout espoir de rétablissement dans un effort de répondre à la demande répandue pour une multitude d'applications commerciales et militaires.

La Charognelle : La Charognelle est l'une des nombreuses espèces de plantes carnivores ambulatoires qui traque les forêts sombres et fermes du bois de la Pénombre, glissant habilement sur ses racines, à la manière d’un serpent. Ces mêmes racines enveloppent la proie, se resserrant étroitement et serrant le souffle de sa victime malheureuse. De grandes épines pointues le long de ses vignes aident la charognelle à maintenir une prise ferme. Elle est couronnée de quatre feuilles, dentées, qui donnent une apparence de fleur, qui sécrètent une enzyme digestive. Ces feuilles se ferment étroitement autour de proie subjuguée quant elle commence à dévorer sa victime.

Les Charognelles ont tendance à manquer de toute intelligence qui leur est propre, et sont à toutes fins pratiques, glorifié mauvaises herbes. Le comportement prédateur ne semble pas être délibéré ou intentionnel, mais plutôt réactif aux stimuli environnementaux. En fait, les plantes carnivores ont été observés essayant de soumettre les troncs d'arbres ou les rochers presque aussi souvent que les proies vivantes. On pense que les tiges de la charognelle sentent les vibrations causées par les mouvements sur le sol et semblent manquer de toute sensation observable de la vue ou de l'odorat. Malgré son manque d'intelligence remarquable ou de sens très développés, les charognelles sont étonnamment rapides et agiles. Les agriculteurs considèrent depuis longtemps que la charognelle est un ravageur, car les plantes ont tendance à consommer de petits animaux, y compris du bétail, et ont été connues pour attaquer des enfants. Ils se reproduisent très vite, et les tentatives pour apaiser leur nombre ont largement échoué.

L'utilisation pratique de la charognelle, à l'exception du composte ou du bois de chauffage, était jusqu'à récemment inexistante. L’alchimiste Gilnéen Oliver Harris a découvert dans la plante une huile volatile avec des propriétés fortes tonique et antispasmodique. Initialement inclus dans une batterie d'expériences sur les worgens sauvages du bois de la pénombre, ses capacités se sont révélées inestimables. La Charognelle apaise les désordres nerveux de beaucoup de genres, aussi bien que soulage la douleur ou l'excitation provoquée par l'inquiétude ou la nervosité. Des doses initiales élevées ont apporté une clarté calme et mentale à certains des sujets testés, bien que tous les échantillons n'aient pas bien répondu au traitement.

Remarque : Les apothicaires et les herbologues continuent d'étudier une liste croissante d'applications pour y compris un traitement efficace chez les animaux enragés.

La violette pleureuse : La Violette pleureuse, malgré son nom, n'est pas d’un vrai violet. Son homonyme est dans sa couleur, qui va de violet profond à rose pâle. Au-delà, elle ressemble davantage à la pacifique commune. Des feuilles plates et dentelées poussent à la base de la tige, vers l'extérieur et près du sol. La tige dure et rugueuse est ramifiée et sans feuilles. À partir de la fin du printemps, des fleurs parfumées s'épanouissent au sommet de ses tiges et se réapparaîtront jusqu'au début de l'automne. La Violette Pleureuse est bien nommée, car elle tremble au toucher.

Toute la plante, fraîche, peut être utilisée en médecine, bien qu'une fois séchée, seules les fleurs ont une valeur quelconque. Une teinture de feuilles fraîches peut être utilisée comme antiseptique. L'huile a un léger effet de refroidissement et peut être appliquée à l'enflure ou des contusions pour le soulagement. La violette pleureuse a traditionnellement été employé à Kalimdor comme un remède contre la sorcellerie et les magies sombres.

L'herbes des ténèbres : Beaucoup de branches tendues et pointues poussent d'une tige boisée et couverte pour former un arbuste qui dépasse rarement la hauteur du genou. L’Herbe des ténèbres arbore une couverture éparse de feuilles ternes, mattes et coriaces et porte des baies noires cireuses et odorantes.

Avant que le Fléau et la peste de non-mort ait balayé la terre, elle était connue comme le bleuet du Nord. Elle pousse encore abondamment dans les terres les moins affectées par la destruction du Fléau, surtout dans les forêts denses de Tirisfal et des pins argentés, et peut encore se développer dans certaines régions de Gilnéas. Elle est en grande partie éteint dans les Maleterres. Sa forme corrompue moderne a souvent été confondue avec d'autres flore contaminée d'apparence semblable.

Malgré sa forme pourrissante, puante, corrompue, l’Herbe des ténèbres possède encore une certaine application alchimique. Toutefois, il faut prendre des précautions pour des doses modérées à élevées. La plante est très toxique. De petites quantités entraînent une réduction significative de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque. C'est un remède efficace aux afflictions du cœur.

L'Agave d’incendia : Une rosace de feuilles épaisses, dures, rigides pour l'Agave d'Incendia.. La forte inondation dans la région des mille pointes a considérablement réduit le nombre de plantes, , elle est donc éteinte dans la nature. Cependant, les habitants cultivent la plante à la fois de façon ornementale et médicinale. Faites attention à la récolte. Les épines, en particulier celles sur les pointes des feuilles, sont très pointues et peuvent causer des lésions.
L’agave d’Incendia est employée comme laxatif doux et diurétique. Sinon, c’est un stimulant et un produit efficace au séchage de vêtement (en poudre ).

Remarque : Un mot d'avertissement, L'extrait en poudre est très inflammable.

Le Chardon d’Aloès : Récemment découverte dans les luxuriantes terres sauvages nouvellement formées de Désolace, cette succulente fibreuse sans tige porte de nombreuses feuilles charnues et semblables à des cactus. Les feuilles épineuses poussent vers le haut et vers l'extérieur et conique à un point long et étroit. Le feuillage arbore des verts profonds aux jaunes de terre. Parfois, on a vu des feuilles à pointe rouge. Les fleurs, généralement de couleur rouge vif, poussent généreusement à partir d'une tige haute montant du centre de la plante. Les feuilles contiennent de grandes quantités d'eau, sous la forme d'un gel clair et scintillant.

Le Chardon d’Aloès est attribué à une variété d'usages médicinaux, mais avec relativement peu d'études sur la plupart des applications, il faut procéder avec prudence. La plante semble avoir des propriétés toniques et altératives, ainsi que des effets diurétiques et purgatifs, c'est-à-dire qu'elle a un effet fortement laxatif si elle est prise en infusion. Un cataplasme peut être appliqué pour apaiser et soulager les brûlures, et la chair peut être consommée en petites quantités pour soulager la constipation ou la rétention de liquide

La Gueule de loup Azurée : La plupart des variétés de Gueule de loup produisent plusieurs tiges autour de laquelle pousse en spirale une multitude de fleurs colorées. La variété azur, cependant, ne produit qu'une seule tige sur laquelle se développe une fleur curieusement grande, bulbeuse, de couleur bleue. La fleur ressemble à la floraison à n'importe quelle autre gueule de loup. Le nom de la plante est dit dériver de l'apparence de la fleur, en ce qu'il ressemble vaguement à la mâchoire fermée d'un loup. Si on presse doucement les côtés de la fleur, ces «mâchoires» apparaîtront pour s'ouvrir ou se fermer.

La gueule de loup azurée poussent dans un sol fertile, bien drainé. La plupart des variétés préfèrent la lumière du soleil ample, mais toujours défiant, cette plante préfère les zones fraîches, ombragées. Ils sont facilement cultivés à la maison, avec de nombreuses variétés domestiquées et assez décoratifs disponibles.

La perfusion des feuilles peut être utilisée pour traiter la rétention hydrique légère à modérée. La distillation ou la décoction des feuilles et des fleurs peut être consommée pour le traitement des cas modérés à sévères de rétention hydrique et de maladie du foie, ou peut être appliquée localement pour la jaunisse. La plante distillée est également un traitement efficace pour l'inflammation des yeux. Un cataplasme de feuilles ou de fleurs fraîches est parfois appliqué aux hémorroïdes, aux piqûres d'insectes, aux éruptions cutanées ou aux troubles de la peau. Fraîche, séchée ou autre, la plante prouve un traitement efficace contre les plaies, les ulcères et les imperfections. La variété azure, plus précisément, possède naturellement des concentrations plus élevées de ces propriétés réparatrices, et a été historiquement évaluée comme un remède contre la sorcellerie et les magies sombres.

Remarque : l'huile essentielle possède un goût et une odeur âcre, âcre et désagréable.

La Clochette de banshee : Les tiges se composent de deux feuilles, l'une enveloppant l'autre. Les feuilles sont plutôt unies et profondément nervurées de manière à attraper les gouttes de pluie et les entonnent comme un bec vers le bas de la tige à la racine. De petites fleurs délicates en forme de cloche pendent des tiges frêles. Ces petites fleurs magnifiquement parfumées varient en couleur du blanc à un pourpre intense, et à la fin de l'été se transforment en baies rouges toxiques. Depuis la restauration de Lordaeron a commencé, ces fleurs sont de retour.

Les clochettes de Banshee sont trouvées nativement dans les climats tempérés du nord de Lordaeron, bien qu'elles prennent facilement à la culture. La plante a besoin de sols riches et prospère heureusement sur les rives humides des rivières et des ruisseaux, en particulier dans les Maleterres où la pourriture et la charogne ont composté profondément dans le sol.

Elles sont séchées avant l'utilisation. Les fleurs fraîches peuvent être infusées avec des huiles pour donner leur parfum, bien que le processus nécessite des infusions répétées avec de nombreux lots de fleurs fraîches et cela prend beaucoup de temps.

Son efficacité réside dans ses propriétés toniques et diurétiques. Elle s'est révélée un traitement particulièrement efficace pour la rétention hydrique modérée à sévère, mais son utilisation réside principalement dans les affections du cœur. Elle soulage les palpitations cardiaques, les battements cardiaques irréguliers, et renforce un cœur faible. Les fleurs sont souvent trempées dans le jus de raisin non fermenté, et le jus est trois fois distillé pour le traitement et la prévention de l'insuffisance cardiaque. Elle peut également être appliqué localement pour soulager les symptômes de la goutte ou l'arthrite, ainsi que réduire l'enflure mineure en cataplasme ).

Remarque : Les clochettes de Banshee sont à leur potentiel médical maximal lorsqu'elles sont en fleurs.

Les Cheveux de Barthran : Plante rampante, avec des feuilles cireuses, semblables à l'érable, issues d'une tige courte et boisée. Elle porte brièvement de petites fleurs jaunes en grappes qui mûrissent rapidement en baies rondes et noires composées principalement de graines et de peu de chair. La plante est originaire des forêts de Kalimdor. Elle est difficile à cultiver, et les tentatives de la domestiquer ont échoué. En tant que tel, elle doit être récoltée dans la nature. Avec le conflit accru dans la forêt d’Azshara cette herbe est assez difficile à trouver.

À petites doses, elle est revigorante et curative. De plus grandes doses voient une augmentation de l'appétit. En doses complètes, elle induit des vomissements. Elle est également utilisé pour le traitement des infections chroniques, l'arthrite, l'indigestion et la goutte, et est occasionnellement utilisé pour traiter la dépression et améliorer l'humeur.

L'Amertine : La racine pivotante épaisse et dure de l’Amertine pousse vers le bas, ses racines ne sont pas sujettes à se propager. Au-dessus du sol, le feuillage forme une rosette frappante de feuilles profondément entaillées et de hautes tiges, qui croissent rapidement jusqu'à la taille, et souvent même plus. Le feuillage est d'un vert terne de couleur pour une grande partie de l'année. Après que la plante ait semé, elle jette ses feuilles et les tiges deviennent boisé, cassant, et brun. Les fleurs sont généralement d'une couleur pourpre, bien que rouge et blanc ont également été observés.

L’Amertine n'est pas particulièrement difficile à récolter, avec son système racinaire concentré on peut simplement le tirer du sol. La plante est facile à cultiver, et en effet prospère dans la plupart des climats et des types de sol avec peu ou pas de soins nécessaires. Cependant, elle se propage agressivement et empiète rapidement sur tous le territoire qu'elle trouve. Une fois établie, une nouvelle plante libère un composé légèrement nocif qui contamine le sol dans sa région immédiate, endommageant ou tuant toute vie végétale concurrente.

Les fleurs légèrement parfumées sont souvent conservées pour la décoration. L’Amertine possède un goût singulièrement aigre qui est difficile, voire impossible, à masquer complètement. La racine et les graines sont réservées à des fins médicinales. Ironiquement, alors que l’amertine libère un composé nocif pour tuer d'autres plantes à proximité, ce même composé prouve un remède efficace contre les poisons et les venins. L'eau distillée de la racine et des graines est ensuite ajoutée au vin

La Cendrelle : Cette variété particulière d'orchidée est bien nommée en raison à la fois de sa lueur chaude, bioluminescent et la saveur incroyablement épicée de son huile. La plante se compose d'un buisson bas, dense, duquel poussent des vrilles délicates qui se courbent vers le ciel. Comme ces vrilles se développent et se renforcent, ils se redressent en de longues tiges robustes au sommet sur lequel poussent les fleurs. Les fleurs se composent simplement de deux grands pétales allongés qui fleurissent de la moitié inférieure du bourgeon, et s’étale juste assez pour ne pas la déséquilibrer .La totalité de la plante possède des gammes de couleur jaune d'or à un feu rouge orangé. Une fois récoltée que la plante commence à se faner, la lueur s'efface et disparaît.

La Cendrelle a des besoins croissants très spécifiques et est donc difficile à cultiver à la maison, elle est néanmoins en forte croissance et exceptionnellement nombreux, l'offre ne devrait pas être un problème. La Cendrelle est un tonique puissant, adaptogène. Elle peut être utilisé pour calmer les nerfs, apporter une clarté mentale, augmenter la résistance aux maladies et la magie, et favorise la guérison et la bonne santé. Il peut être pris comme un traitement doux pour l'anxiété ou la nervosité, et favorise la concentration et la mémoire.

Remarque : En raison de la forte chaleur de l'huile de cendrelle est généralement couplée avec du lait. Le lait et l'alcool à la fois empêche l'huile de coller à l'intérieur de la bouche et de provoquer une irritation. Pour ceux qui ne font pas attention à la chaleur une infusion préparée avec du gingembre et de la cannelle prises en doses de thé est très populaire.

Le Voile d’Azshara : Elle est facilement une des algues les plus communes, cette plante se trouve le long des régions côtières du sud-ouest de Kalimdor à la péninsule de Tol Barad. Cependant, elle est plus célèbre sous les mers chaudes de Vashj'ir, où elle pousse dans les forêts de varech épaisse et peut atteindre des centaines de pieds de longueur. Le Voile d'Azshara est nommé pour sa beauté, comme un hommage à la beauté légendaire de son homonyme, la Reine Azshara. Le voile d'Azshara produit de minuscules bulles d'air qui, une fois relâchées, s'emmêlent entre ses frondes vertes, délicates, semblables à des rubans, apparemment ornant la plante comme des petits bijoux.

Le voile d'Azshara peut s'avérer difficile à récolter. Les forêts de varech épais sont beaucoup trop dures et mûres pour être d'une utilisation pratique et sont exceptionnellement dangereuses à la récolte. On peut facilement s'emmêler et se noyer, et si la forêt ne vous attrape pas, les Naga le feront, car ils tiennent la plante comme sacrée. Les plus jeunes, les plus petites plantes et celles qui poussent dans les régions côtières sont beaucoup plus faciles et plus sûrs de récolter, et les jeunes frondes fraîches sont beaucoup plus faciles à travailler.

Le voile d'Azshara est utilisé pour produire un tonique très puissant. Il est bon pour l'esprit, encourageant la mémoire et l'apprentissage et s'est avéré efficace dans la lutte contre la sénilité. Il favorise l'énergie et la vigilance et procure un sentiment de clarté. Il peut être pris pour augmenter la portée de l'attention, la concentration et dissuader la fatigue.

Le Pétale de coeur : Originaire du royaume élémentaire du Tréfond, le pétale de coeur est une plante chaleureuse portant des fleurs rouges. Les feuilles sont rugueuses au toucher, et la gamme de couleur brillante, vert clair au jaune. Ses fleurs tendent vers la flamboyance et sont principalement une couleur rouge ou orange frappante. La plante contient un jus blanc laiteux, particulièrement concentré dans les tiges et les racines.

La plante est un adaptogène puissant. Les feuilles et les pétales sont souvent infusés dans les thés ou les alcoolature pour favoriser la concentration et la confiance. Le jus laiteux est distillé trois fois, résultant en un concentré légèrement anabolisants qui stimule la vigilance accrue et l'assertivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:54


Le Trèfle doré : Un parent du nord du trèfle rouge commun. Le feuillage est d'un jaune doré avec des feuilles trifoliées. Les fleurs poussent sur les tiges et sont identifiées par leur forme sphérique, sont de couleur blanche. Comme avec d'autres variétés de trèfle, il est très nutritif et le nectar très doux. L'extrait fluide du trèfle doré est utilisé comme un antispasmodique. Une infusion peut avantageusement être utilisée en cas de bronchite et de coqueluche. Les cataplasmes de l'herbe ont été utilisés comme applications locales aux poussées cancéreuses.

Remarque : Les infusions sont prises à dose de verre de vin.

L' Épine de feu : L’épine de feu est une sorte de curiosité et de nouveauté, cultivé exclusivement sur les terrains riches en minéraux de la toundra boréenne Son système racinaire creuse peu profond, et préfère se propager perpendiculairement au sol pour profiter des sols chauds et riches en nutriments et des dépôts minéraux. Du sol poussent de nombreuses tiges creuses et épaisses, et le long de chaque côté de chaque tige poussent des feuilles pointues, légèrement ondulées.L’Epine de feu possède à la fois un aspect épineux par sa tige, et un aspect plus tendre par ses feuilles douces, légèrement velues. Si cette plante encaisse un choc, elle libèrera une quantité exorbitante de pollen incandescent ce qui laisse à penser qu’elle est souvent en flammes.

Les peuples indigènes qui habitent les toundras ont longtemps considéré cette plante comme un remède efficace contre la sorcellerie et les magies sombres. Elle est le plus souvent séché et attaché en faisceaux, puis accroché aux portes et fenêtres ou brûlé dans les brasiers. Le jus peut être coulé ou l'herbe séchée puis pulvérisée pour utilisation dans les thés. Le pollen, bien que joli, se décompose assez rapidement, n'a pas de valeur médicinale, et est de peu d'utilité pratique.

Le Lys tigré : Un lys aux fleurs rouge vif et une tige verte, le Lys tigré pousse près de lacs, étangs et autres plans d'eau au Norfendre. Ses fleurs sont principalement utilisées dans les potions qui augmentent la force, la vitesse et la précision, et sa tige et ses racines peuvent être utilisées dans les élixirs qui augmentent la puissance des sorts chez ceux qui pratiquent l'arcane.

Le pollen de lys de tigre peut provoquer des vomissements et la somnolence, surtout chez les enfants, mais réussit à traiter les symptômes désagréables de la grossesse et des maladies utérines, maux de tête, nausées, douleurs thoraciques, pression dans l'abdomen et douleur dans le bassin et dans les cuisses. L'herbe facilite également la récupération après l'accouchement et les douleurs des menstruations. En prenant des doses plus concentrées, le lys tigre diminue la frustration sexuelle et la douleur dans les ovaires.

La Rose de Talandra : Une plante ténébreuse et tordue, avec une tige rayée horizontale et des fleurs barbelées d'épines, la rose de Talandra se trouve le plus souvent à Zul'drak, généralement à la base d'une certaine structure. Il a des qualités similaires à celles de la Lys tigré, cependant différentes parties peuvent être utilisées pour une grande variété de potions.

La Langue de serpent : Une petite plante de type chardon. Elle est de couleur verte et est couverte de petits poils piquants. Ils sont extrêmement irritants et peuvent causer des gonflements, des cloques et des démangeaisons. La plante est nommée par la tribu locale des Wolvar, qui semblent courir à l'encontre de ses effets avec une fréquence plutôt ... alarmante. Cependant, les risques en valent la peine. Portez des gants de protection, car vous serez piqué pendant la récolte. Comme cette plante pousse principalement dans des environnements tempérés ou tropicaux avec un sol plus moelleux.

Les racines sont écrasées, bouillies, puis distillées. La décoction est ensuite bouillie jusqu'à obtention d'une consistance et d'une concentration appropriées. Une forte décoction est bonne pour l'asthme, la toux sèche et toutes les maladies thoracique.

Les graines possèdent des propriétés anabolisantes et stimulantes. Un des avantages de cette herbe particulière après la combinaison avec de la gromsang ou de l’aciérite sauvage est que le risque d'effets secondaires graves sera très faible. L'herbe stimule les glandes surrénales, ce qui entraîne une augmentation sûre, mais non durable, de l'énergie, de la force, de la concentration et du réflexe. Malheureusement, l'effet est relativement éphémère et entraîne généralement une fatigue notable. L'abus de telles potions peut poser un risque sérieux pour la santé, mais l'utilisation correcte n'est pas associée à des problèmes graves.

La langue de serpent est fréquemment utilisée en conjonction avec d'autres herbes, à savoir le trèfle. Doré, pour ses propriétés antispasmodiques, qui en bonne mesure, complémente la langue de serpent et aide à réduire les effets secondaires.

L'Ortie blanche : Une tige longue, angulaire, rugueuse d'environ un pouce de diamètre, qui s'enroule autour, en dessous, et entre les plantes voisines. Elle s’appelle l’ortie blanche car elle est de cette couleur une bonne partie de l’année. La plante est naturellement en hibernation, et brièvement pendant le printemps, elle est revitalisée, devient verte, et se propage. Cette ortie ne fleurit pas, au lieu de cela elle se répand simplement parmi les racines des plantes voisines. C'est presque une relation symbiotique. L’Ortie blanche peut se développer dans presque n'importe quel climat, bien qu'il se trouve exclusivement sur le continent du Norfendre.

L’Ortie blanche a des propriétés anabolisantes et toniques. Les feuilles de printemps peuvent être utilisés dans une forte infusion ou de décoction. L’Ortie blanche renforce les organes internes, en particulier les glandes surrénales et les reins. Une petite dose prise quotidiennement fournit l'endurance pour supporter une charge de travail trépidante. Des doses plus importantes fournissent un bénéfice accru, bien que peut-être de durée plus courte, plus erratique.

La Fleur-de-Liche :
La fleur de liche se compose d'une masse enchevêtrée de tiges fusiformes, semblables à des cordes, s'élevant d'une touffe de feuilles ovales, se courbant vers le ciel et s'entrelacent à la flore et à d'autres objets. Le feuillage est d'une couleur terne cobalt-teinté, et ses vignes sont parsemées d'orbes bioluminescent brillant-lumineux.

La Fleur de Liche possède une concentration omniprésente de mana, on ne sait pas si cela est inné ou en raison de l’imprégnation en mana de l’environnement en Norfendre. Peu importe, la plante est devenue célèbre pour ses propriétés magiques. Et pourtant, compte tenu de son histoire obscure dans les terres sujettes au fléau, beaucoup choisissent d'errer du côté de la superstition, en l'utilisant avec parcimonie ou en l'évitant entièrement.

Pendant la guerre de Norfendre quand les approvisionnements ont couru bas ou étaient difficiles à acquérir beaucoup se sont tourné sur la Fleur de Liche. Thés de Fleur de liche avec de la Rose de Talandra, et du trèfle doré remédiera à l’anxiété et apportera le calme, il améliorera l'humeur et la vitalité. L’alcoolature de Glacépine peut être ajoutée pour plus d'effet. La Fleur de liche et le lotus givré peuvent être bouillis pour faire une décoction forte, qui améliore la concentration et la netteté mentale.

Remarque : Les ajouts de gingembre, de miel et d'épices rendent l'herbe plus agréable au goût.

Glacépine : Cette plante tire son nom de ses épines tranchantes, souvent recouvertes de glace et de givre brillant. Originaire du continent froid de Norfendre et particulièrement en plein essor. La glacépine est une vigne courte, un roncier, noueux, avec des racines épaisses s'étendant sur plusieurs pieds au fond du sol, sous le pergélisol.Les ronces dures, boisé sont peu utiles, comme la sève passe la majeure partie du temps profondément à l'intérieur des racines. Les plantes plus jeunes et plus petites sont plus faciles à récolter, car les racines ne s'étendent ni vers l'extérieur, ni particulièrement profondes.

Le jus contenue dans les racines est un tonique efficace et possède des propriétés puissamment curatives. L'effet est initialement stimulant, bien que la dépression est sûr de suivre. La Glcaépine est utilisé principalement comme anesthésique local, car il est à la fois un analgésique efficace et antiseptique. La racine peut être broyé avec le mortier et le pilon et ajouté à un cataplasme de trèfle doré pour aider à la guérison des blessures. Le jus et la racine peuvent être prise dans une décoction forte pour les blessures graves et internes. L'extrait de fluide autre que le jus peut être ajouté aux élixirs de lotus givré ou de fleur de liche développer son esprit.

Remarque : Il doit être pris à petites doses, et interagit de manière plus volatile à beaucoup d'autres composés médicinaux. La surveillance d'un apothicaire qualifié est fortement recommandée. Des doses élevées peuvent provoquer une paralysie respiratoire.


Lotus givré : Une race de Lotus qui s’est magistralement adaptée au climat rigoureux et glacial de Norfendre. Généralement trouvée croissante près d'autres herbes de Norfendre, les lotus de givre peuvent également être trouvés croissant autour du lac du joug d’Hiver. Le danger de la récolte ne provient pas de la plante elle-même, mais les factions belligérantes combattent dans la région. Une herbe parfumée avec une tige élancée et une grande fleur colorée bleu-pourpre.

La Feuille de brume : La plante pousse dans un buisson broussailleux,à hauteur de taille, avec de hautes tiges rigides, épineux portant des têtes de fleurs épineuses, de couleur violette. L'ensemble de la plante est épineux au toucher, et exige des gants pour la récolte. Le buisson de feuille de brume est originaire du nord du continent de Norfendre, et se développe principalement sous une verrière de vieux arbres à feuilles persistantes dans la région des Grisonnes.

Les feuilles sont généralement séchées et fumées, et moins couramment prises comme des alcoolatures ou des extraits. La feuille de brume augmente l'humeur et la vivacité des rêves, il peut induire des hallucinations.

Remarque : Elle est généralement prise à des fins religieuses et chamaniques.

La Spore-sang :
La Spore-sang se compose d'une seule tige fibreuse généreusement garnie de feuilles courtes et veloutées. Pendant la première saison de croissance, la plante apparaît simplement comme une rosette de feuilles rouges couvertes de poils denses et mous. Les feuilles sont très épaisses au toucher. Le printemps suivant produit une seule tige fibreuse au milieu des feuilles feutrées. À mesure que la tige se développe, les feuilles grossissent, créant un effet plutôt lourd. Le Spore-sang fleurit abondamment dans une grande grappe ronde et cramoisie au sommet de la tige, dont le poids supplémentaire fait que la tige s'incline légèrement.

Les tiges de cette plante entières sont localement appelées « carpals », attribuées à leur aspect osseux. La plante est originaire des toundras froides de Norfendre, prospère sur une vaste plaine géothermique de la toundra boréenne, et fournit l'habitat et la nutrition à une variété de créatures en dépit de la rigueur du climat.

Bien que récemment découvert, la Spore-sang est promit comme étant comme une herbe médicinale traitant des maladies chroniques ainsi que de la toux.

Remarque : Elle se prend à dose de verre de vin pour les maladies chroniques, en sirop à dose de cuillère à soupe pour la toux.

Les larmes de Dahlia : Cette fleur exceptionnellement rare est dit être né d'un drake du vol rouge. On aurait certainement plus de facilité à trouver des œuvres d'art qui respectent ces fleurs légendaires, plutôt qu'un véritable spécimen séché, et encore moins frais. Cette fleur de couleur pêche, comme le pavot, possède des effets toniques inégalés. Elle est devenue un symbole d'espoir, et en effet ses utilisations dans la restauration des tissus endommagés et la guérison des troubles nerveux et dépressifs n'est rien de moins incroyable, à condition qu'on puisse trouver un spécimen légitime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:54


Le Thé vert : Un grand feuillage persistant qui croît, rarement, jusqu'à trente pieds de hauteur. Les feuilles sont de forme elliptique, sur des tiges courtes et légèrement effilées, avec des bords légèrement dentelés. Les fleurs sont rares, et grandissent en groupe de deux ou trois sur des branches courtes.

Bien qu'il soit relativement facile à trouver, le thé vert est tout aussi laborieux et fastidieux à traiter. Les feuilles doivent être séchées à l'air avant utilisation. Une fois moyennement séché, les feuilles de rôti sur le feu, en remuant constamment, jusqu'à ce qu'ils ramollissent et commencent à se faner. Ensuite, les feuilles doivent être pressées pour enlever toute l'humidité restante, puis rôti à nouveau. Remuer vigoureusement et fréquemment jusqu'à ce que la couleur se fane et devient terne.

La feuille séchée est utilisée comme stimulant et astringent. L'extrait fluide est utilisé pour arrêter le saignement. Un thé incluant du lotus doré, de la lys des neiges, ou de la berluette améliore la sensibilisation et l'humeur. La feuille séchée et en poudre peut être mélangée avec la berluette ou la lys des neige pour produire un stimulant modéré, typiquement créé par l'infusion et puis réduisant et concentrant à un quart de volume. Une infusion de thé vert avec de l’herbe à soie améliore la mémoire.

Remarque : Il se prend en infusion, à doses de tasse de thé au besoin. De grandes quantités peuvent entraver le sommeil.


La Berluette : La berluette est un champignon comestible conditionnellement originaire des climats tempérés de Pandarie. Le chapeau est souvent décrit comme «charnu» dans la texture, il porte une peau rougeâtre distincte avec des marques bleues souligné en blanc. La chair, y compris les branchies sur la face inférieure du chapeau, est de couleur blanc cassé. La tige fragile et mince est droite, et peut avoir une apparence écailleuse.

La Berluette est ainsi nommé parce que, brut et en grandes quantités, il peut être très toxique, et doit être étuvé avant l'utilisation. Bien préparé, il donne une saveur de noisette agréable aux plats culinaires. C’est également un aliment de base dans de nombreux thés et remèdes à base de plantes médicinales, où il est le plus souvent séché avant d'utiliser.

Un thé de fines herbes de ce champignon et d’herbe à soie dynamise et revigore. Les infusions de thé vert incluent également souvent la berluette, le pavot de pluie, ou le lys de neige et sont dites pour favoriser la conscience et pour réduire le stress.

Remarque : Une forte décoction de berluette et de lotus doré peut être ajoutée au thé comme un stimulant modéré et tonique puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:55

Soon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:55


L’Épine-de-dragon : La racine longue et robuste de l’Epine-de-dragon assure une rosette de feuilles étroites et dentelées fermement aux formations rocheuses dentées du canyon des Tranchantes. Les feuilles vermeilles sont plutôt brillantes, et leurs bords profondément lobés ont une vague ressemblance avec les pointes qui courent sur la longueur de la colonne vertébrale d'un dragon. Les feuilles nouvelles émergent d'abord en vert, et restent à la base de la rosette. Le feuillage se développe vers l'extérieur, les pointes se transforment en jaune, puis un rouge feu, et sont souvent tachetés de violet.

Bien que l’Epine de dragon pousse généralement dans les climats arides à tempérés, elle peut être trouvé, à l'occasion, dans les marécages sombres, humides à l'embouchure de son canyon natal. Avec peu d'options pour la propagation des graines, il a plutôt opté pour un « par terre » de feuille rampante. Des feuilles mûres s'élancent et sortent à la recherche de points d'appui et de crevasses le long des rochers escarpés et des murs du canyon, et une fois sécurisée, une nouvelle racine serpente entre les rochers pour ancrer un groupe de rosettes nouvelles et serrées.

Les feuilles pressées donne un jus blanc laiteux, qui est ensuite séché. Les feuilles peuvent également être utilisées séchées, pressées ou entières. L’Epine de Dragon est principalement utilisé comme un légers narcotique sédatif, et peut être infusé dans le vin pour le soulagement de douleurs mineures.

Remarque : Les doses élevées ont un effet légèrement hallucinogène.


La Gangrelette : Une plante un peu trompeuse, car elle a été falsifiée par la magie gangrenée, les dommages et l'effet durable ont été jusqu'à présent minime. Avec des feuilles luxuriantes, vertes, comme des fougères et des vrilles délicates qui se courbent vers le haut comme pour atteindre le ciel, la gangrelette ressemble beaucoup à sa forme originale et non corrompue, sauf qu'elle possède une couleur beaucoup plus lumineuse et une lueur magique et luminescente. Le changement le plus notable a été dans sa rusticité et son adaptabilité, elle a une fois poussé principalement dans des endroits ombragés et tempérés. Elle peut maintenant être trouvé même dans les terres incultes de la péninsule des flammes infernales.

Malgré les propriétés médicinales de la gangrelette, il est principalement utilisé aujourd'hui pour intensifier les effets médicinaux d'autres herbes. En raison de sa concentration lourde en gangrène, elle est simplement dangereuse pour l'application et la consommation médicinales quotidiennes, mais quand soigneusement dosé et surveillé par un alchimiste ou un médecin qualifié elle peut sûrement être pris dans d'autres concoctions.

Remarque : La gangrelette est parfois fumée, bien que ce soit fortement déconseillé.

La Glaurier : Depuis sa découverte récente parmis la flore de l'Outreterre, la glaurier est devenue affectueusement une des plus belles fleurs jamais développées. Ses pétales doux et translucides brillent d'un éclat doré, et son pollen ressemble à de la poussière d'étoiles céleste. Contrairement à la délicieuse délicatesse de la fleur, la tige épaisse et dure, rugueuses et ressemblant à des fougères. Comme la sauge argent et l’aciérite sauvage, la glaurier pousse principalement dans les montagnes, préférant un terrain accidenté où elle ne sera pas piétiné.

Il a été dit que la glaurier jette un peu d'espoir sur la situation sinistre en Outreterre, car elle rayonne la lumière bioluminescente et une faible lueur chaude. Ceux qui ont eu la chance de voir la plante par eux-mêmes rapportent des sentiments de chaleur, revigoration et un sentiment écrasant de bien-être à la simple touche de ce trésor glorieux.

Les beaux pétales de la Glaurier sont utilisés par les herboristes, qui peuvent les utiliser avec le pollen de la fleur comme anti-inflammatoire et antiseptique. Les effets bénéfiques de la plante sur la peau sont vastes et bien reconnus; les alcoolature sont utilisées pour contrôler ou traiter la dermatite, l'acné, les saignements et l'irritation. Les huiles essentielles de glaurier sont un composant clé dans beaucoup de crèmes de beauté les plus fines d'Azeroth. L'herbe aide également à réduire les crampes abdominales, la constipation et les spasmes légers.

Remarque : Les dosages sont les suivants: Infusion, cuillerée à soupe, si nécessaire. Distillé, une goutte dans chaque œil. Décoction de feuilles.


Le Voile-Misère : Un champignon originaire de l'Outreterre, et ne peut être trouvé que dans les marécages de Zangar, ils poussent non loin de la souche des champignons géants. Ils sont blancs, brillant de pollen luminescent et possèdent des chapeaux étroits et pointus. Ce sont des plantes très polyvalentes et puissantes, utilisées dans plusieurs des potions alchimiques les plus avancées.

Le Chapeflamme : Le chapeflamme, ainsi nommé en partie pour sa bioluminescence intense, habite les marécages sombres et marécageux des marécages de Zangar . Le champignon se développe en plusieurs tiges émergeant d'une base dure et spongieuse. Les tiges fuselées sont de couleur violette noire ou foncée, et surmontées d'un bonnet semi-gélatineux rouge ou orange. Sur la face inférieure du chapeau, un vaste réseau de minuscules pores, d'où les spores sont libérés.

Plus particulièrement, le nom de Chapeflamme se trouve dans la nature volatile et incendiaire du champignon. Il contient une variété de composés hautement explosifs, en quantités infimes, qui détonent s'ils sont soumis à un choc mécanique. Bien que ces détonations elles-mêmes sont plutôt à titre préventif, toutes choses considérées, ils peuvent causer des brûlures graves sur le visage, les yeux, les mains et toute autre chair exposée, ainsi que des vêtements de dégâts.
Remarque : L'expression de ces produits chimiques est peu pratique et prend beaucoup de temps et n'est pas recommandée. Le Chapeflamme est cependant un antidéflagrant efficace en cas d'urgence.

Le terocône : Ils sont semblables à des cônes de pin qui poussent sur les conifères géants de la Forêt Terokkar en Outreterre. Les Arakkoa les croient bénis par leur dieu, Terokk, et sont tenus tout à fait sacrés. Ils sont d'une couleur bleutée brillante et légèrement bioluminescents. Autre que la couleur et la taille car ils sont très grands, les terocones ressemblent à tout autre cône de pin, un cône boisé recouvert de plaques épaisses ou des échelles, chacune contenant un écrou. Quand les écrous sont développés et mûrs le cône tombe au sol.

Les noix de Terocone ont un léger stimulant et des effets toniques forts. Ils donnent de la vigilance ainsi que d'un fort sentiment de bien-être et de confiance en soi. En quantité suffisante, ils procurent un calme sentiment de clarté. Ils sont considérés comme une délicatesse parmi les Arakkoa, bien que les noix peuvent être assez dures et doivent être cuits avant la consommation.

Remarque : L'huile peut être appliquée à l'extérieur pour le traitement des démangeaisons ou éruptions cutanées chroniques.

Le Lichen ancien : Ce soi-disant lichen est nommé de la sorte, mais c’est en fait un champignon. Bien qu'il ressemble en fait à un lichen rampant, il ne germe pas de la même façon que le lichen. Le «lichen» lui-même tire son nom de son très grand âge, selon les habitants de l'Outreterre, dont il est originaire. Cette herbe est semblable à la tombeline cependant c’est un champignon qui prend, un temps exceptionnellement long à se développer. Il habite le même genre de zones, les endroits où la mort réside. Le champignon se nourrit de matières en décomposition, mais le fait très lentement. Tellement lentement qu’il peut être dépassé par d'autres vie microbienne et donc vivre une existence assez brève. Non perturbé et sans interférence, cependant, comme il jouit fréquemment, ce lichen peut prendre des décennies, voire des siècles pour faire son travail. Ce champignon a même été retrouvé sur les grands géants fongiques de l'Outreterre.

Le Lichen ancien a des propriétés apaisantes, stimulantes, des propriétés toniques. Il a été montré qu’il peut fournir une augmentation temporaire et significative de la tolérance à la douleur, ainsi que des augmentations légères de vigilance et de concentration. Il fait pour un analgésique très efficace et a été utilisé en médecine populaire parmi les Orcs et les Draenei pour les problèmes gastro-intestinaux, les problèmes cardio-vasculaires, et pour arrêter les saignements internes et externes.

Remarque : Cette herbe a un potentiel sérieux ses usages les plus courants se trouvent dans la santé urinaire et les maladies de peau.


Le chardon de mana : Contrairement à son homologue le chardon sanglant, le chardon de Mana est une grande plante avec des fleurs violet-bleues. Il pousse dans des endroits extrêmes, accessible seulement par le vol. Elle a des propriétés addictives car l'herbe est imbibée d’énergies magiques qui sont instantanément transférés à celui qui la manipule. Elle partage les même propriétés de sevrage que son homologue le chardon sanglant, ce qui la rend dangereuse.

La Néantine : Une plante étrange qui ne pousse qu’en outreterre et en particulier, qu’à Raz de néant. A bonne dose il augmentera la vitesse, la force et l'intellect. Mais si la concentration est trop forte, le cas contraire se produira, il diminuera ces mêmes facteurs, elle doit donc être manipulée par un herboriste adroit. C’est une plante carnivore, attirant de petites créatures, presque microscopiques à elle, avec son pollen, puis les dévore sans aucune forme de procès.

Le Gangrelotus : Cette fleur, nommée à cause de la corruption qu'elle a endurée par les énergies rampantes de la magie gangrené qui grouillent Outreterre, est une coquille torsadée, à peine reconnaissable de son ancienne beauté. Cette fleur épineuse, d'apparence rougeâtre et d'un vert maladif, est devenue parasite, ses vrilles épineuses entourent la flore voisine, ses racines épaisses et longues étranglent la vie végétale adjacente. Les habitants de l'Outreterre décrivent la fleur comme ayant une fois été belle et parfumée, ressemblant à un lis blanc avant sa corruption.

Le Gangrelotus conserve une grande partie de son usage médical traditionnel, cependant, et dans son état corrompu, il a également gagné de fortes propriétés anaboliques. Traditionnellement, la plante a été utilisée dans les cataplasmes pour apaiser l'inflammation interne, en particulier dans les voies respiratoires. Il attire le sang et les fluides et à la surface, et a également été employé dans le traitement des maux de tête et des spasmes musculaires. L'huile extraite de la plante peut être utilisée comme un fort soulagement de la douleur chronique.
Infusée à la magie gangrené, cette plante agit également comme un stimulant anabolisant puissant. Il favorise la circulation, stimule les glandes surrénales. Le Gangrelotus augmente aussi la conscience et la perception des énergies magiques. Il est couramment utilisé dans les potions qui aident à concentrer et canaliser ces énergies, ainsi que pour protéger l’utilisateur de ces énergies.

Remarque Les dosages sont les suivants: le Gangrelotus doit être préparé comme une infusion et pris en doses de cuillère à soupe.


La Cauchemardelle : Comme la Néantine, la Cauchemardelle porte un pollen fort, mais son pollen possède des qualités acides. Si vous n'êtes pas prudent lors de la cueillette, le pollen va se déposer sur vous et vous brûlez intensément, mais les effets douloureux disparaissent après quelques secondes. Une plante d'apparence sombre avec une lueur de centre vert malade, elle ne pousse que dans la vallée d'Ombrelune, mais ne semble pas avoir des habitudes de croissance particulière.

Le Buisson de pruinéante : Un arbuste à apparence dérisoire, avec des feuilles vert foncé et de petites fleurs rouges fanées. Il ne pousse que dans la vallée d'Ombrelune, en Outreterre. Le pollen qu'il cède est utilisé par les chamans gueule de dragon et mages dans leurs œuvres magiques. Les autres peuples, notamment ceux d’Azeroth n'ont pas encore utilisé le pollen, probablement en raison de sa rareté.

La Fleur des tourbières : Ce champignon orange clair, de couleur citrouille, pousse dans les marais fongiques de l'Outreterre, se nourrissant de manière parasite, d'autres champignons. Ils transmettent un parfum très agréable et doux et donnent une saveur terreuse et fruitée.
Les champignons possèdent un effet légèrement sédatif, et peuvent être consommés en petites quantités pour l'apaisement des nerfs ou pour encourager le sommeil. Ils sont le plus souvent séchés et hachés ou en poudre pour une utilisation dans les thés et les sirops.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 1:59

Je suis désolé pour le caractère assez long du recueil, c'est quelque chose que j'ai rassemblé il y a long et j'aurais peut être dû en profiter pour le tailler un peu, mais j'ai fait preuve d'un peu trop d'impatience étant donné que j'ai repéré quelques herboristes (il me semble, à moins qu'il n'y ait que Emah ?) sur le navire alors j'ai absolument voulu le post rapidement !

Ayez pas peur ! J'ai adoré le faire, on y trouve plein de truc hyper pensé et très développé et ça donne énormément de matière plutôt que de passer par la magie !

(La partie Kul'tiras arrive bientôt, faut juste que je rassemble les infos chopés dans les quêtes, et je ferais pop un recueil sur les minerais plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neutrogénie Fulmitroggène

avatar

Galons : 112
Messages : 5
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/08/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 14:57

Franchement chapeau, tant pour le travail que ça doit représenter, que l'utilisation que l'on peut en faire inRP ! Je te conseille de le poster sous forme RP dans les bruits de couloir, ou dans la section infirmerie ! Encore du beau travail !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponine Kavehkan

avatar

Titre : La Rose des Mers
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Cartographe - Navigatrice
Âge personnage : 26 ans
Galons : 124
Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2018
Masculin

MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   Ven 31 Aoû - 19:04

Merci, ça me touche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herbier quand tu nous tiens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Herbier quand tu nous tiens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie quand tu nous tiens.
» Déception absolu, quand tu nous tiens :(
» Nostalgie, quand tu nous tiens..
» [Outils Dofus] Tableur quand tu nous tiens
» Nostalgie, quand tu nous tiens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vengeance de Neptulon :: L'ÉQUIPAGE :: La Cale-
Sauter vers: