AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Courrier par Pigeon voyageur

Aller en bas 
AuteurMessage
Dorwel

avatar

Titre : L'infirmier du Vengeance de Neptulon
Genre : Masculin
Race : Nain
Métier/classe : Infirmier / Chaman
Galons : 449
Messages : 118
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2018
Masculin

MessageSujet: Courrier par Pigeon voyageur   Jeu 12 Juil - 10:08

Citation :
A l'attention du Capitaine Maroussia Hodge,
Capitaine du Vaisseau du Vengeance du Neptulon.

Le douzième jours du septième mois de l'an trente-huit.

Cap'.

Vous trouverez dans cette lettre un rapport simplifié de l'épreuve de spécialisation des chevaucheurs et des évènements qui auront suivit.

La raison pour laquelle le rapport vient de ma main et non du Quartier Maitre Vey est due à sa mauvaise condition après avoir subit un sédatif puissant.

Nous étions donc bel et bien arrivé à Nid de l'Aigle, au bastion du clan des Marteaux-Hardi, afin de nous procurer des nouveaux griffons pour les besoins des futurs chevaucheurs. Le Quartier Maitre Vey, l'aspirant Keneeth Wells, l'aspirant Andriskos Skohell, et moi même, et moi même, Dorwel Eaupure.

La première journée se déroula sans problème, où les aspirants Keneeth et Andriskos passèrent la majorité de leur temps à recevoir la culture des marteaux-hardi au sujet des griffons et de leur contrôle de soi, ainsi que le choix de leur monture parmi les jeunes griffons, qui furent respectivement Flocon pour Keneeth, et Strom'kar pour Andriskos. (Pour ma part, j'ai choisi le nom de Nuage pour mon compagnon.)

Durant la seconde soirée, après s'être familiarisé avec nos griffons, avons passé finalement les test des chevaucheurs des Marteaux-Hardi, qui consistèrent en une course par étapes, ainsi qu'un entrainement au maniement du marteau de tonnerre.

C'est à ce moment qu'un groupe, qui semblait être de la Horde, -sans toutefois brandir leur bannière officiellement, donc pas de certitude sur leur allégeance-, composé de troll, d'orc et de réprouvé, fit un raid surprise sur Nid de l'Aigle.

Nous parvînmes à les repousser, mais avions appris que le maitre de vol ainsi que Vey furent capturés par un groupe plus petit mais discret. Après une poursuite acharné, nous récupérâmes le maître nain, et retrouvâmes la trace de Vey dans un refuge pas très loin du gite de Quel'Danil, entouré de trois assaillant. Elle avait été drogué et torturé, et l'un des hommes était sur le point de l'injecter d'un liquide non identifié au moment de notre interruption.

Des soins ont été prodigué au Quartier Maitre Mira Stella, et sa vie est hors de danger, bien qu'elle subit encore les conséquences du sédatif.

Je vous tiendrais au courant quand à mes recherches sur ce liquide, dont j'ai pu prélever un échantillon.

PS: J'ai également noté la présence d'un tatouage en forme de trident stylisé sur le bras de l'un des corps des assaillants.




Dorwel Eaupure


Dernière édition par Dorwel le Jeu 12 Juil - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maroussia Hodge

avatar

Titre : Capitaine
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Âge personnage : La trentaine
Galons : 1072
Messages : 444
Réputation : 1
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 27
Féminin

MessageSujet: Re: Courrier par Pigeon voyageur   Jeu 12 Juil - 10:25

Une missive parviendra quelques heures à peine après l'envoi de la première, amenée par un chevaucheur de griffon de l'armée de Hurlevent.


Citation :


A l'attention de Dorwel Eaupure,
Nid de l'Aigle, les Hinterlands.

Le douzième jour du septième mois de l'an 38.

Dorwel,

Rapatriez le Quartier-Maître Mira Stella le plus rapidement possible à Hurlevent. Si besoin est, je vous envoie un abjurateur de la tour des mages de Hurlevent, j'ai obtenu l'accord d'effectuer un portail. Sinon, rentrez au plus près via la voie aérienne, par exemple à Forgefer, pour rejoindre ensuite la ville, et le bord, via le tram des profondeurs.

Je ne peux pas me déplacer moi même avant demain, étant été convoquée au Donjon ce soir. Mes ordres sont cependant de vous rapatrier tous - hommes et griffons - le plus rapidement à bord : si vous jugez que l'état de Vey la rend transportable, entreprenez le voyage retour sans attendre.

Je devine votre degrés de colère, mais ne vous laissez pas emporter par elle. Nul ne s'en prend à l'un d'entre nous en demeurant impuni. Mais la vengeance - comme la justice - prennent du temps, et ne sont actuellement pas la priorité.


Tenez moi au courant, et rentrez sereinement.

Bien à vous,

Maroussia Hodge



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vengeancedeneptulon.forumactif.com
Vendetta Mira Stella

avatar

Titre : Quartier-Maitre
Genre : Féminin
Race : Humaine
Métier/classe : Soldat de Marine
Galons : 525
Messages : 172
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/02/2018
Féminin

MessageSujet: Re: Courrier par Pigeon voyageur   Jeu 12 Juil - 19:38

Bon sang, Kay, t'es lourd … Arrête de m'écraser comme ça… <soupir> Allez, file


La jeune femme tend la main pour pousser le griffon qui dort sur sa poitrine … mais ne rencontre que le vide. Son bras de plomb retombe aussitôt, et elle ouvre les yeux. Morsure cruelle de la lumière, pourtant assez douce, dispensée par les braseros et les lanternes de la grande pièce où elle se trouve. Allongée sur le dos, le plafond est haut … très haut. Il se perd un peu dans l'obscurité, ne renvoyant que des échos rougeoyant sur les poutres en métal. Prenant appuis sur son coude, elle se redresse un peu vite. Quart de tour de tête a gauche. Sensation de chavirer, main qui se serre sur le montant d'un lit en bois. Les boucliers sur les murs, les symboles, les runes … le brouhaha dans le lointain. Elle se souvient. Un peu.

Les Hinterlands. Le Nid de l'Aigle. Le voyage pour négocier des griffons afin de reformer l'escouade du bord. L'épreuve de spécialisation pour ses hommes, un honneur fait par le clan après quelques échanges épistolaires et l'engagement pris de soutenir le clan, militairement s'il le faut, dès qu'il en fera la demande. Cela a étonné la jeune femme, mais pas le soldat qui dort en elle. Un service pour un service, alliance ne veut pas dire qu'on partage tout, surtout les racines et les mythes fondateurs qui ont fait la réputation des Marteaux Hardis. Sans en référer au Capitaine, elle a donné son accord. De toute façon, pas le choix, les griffons sont essentiels pour la bonne marche du navire, et s'il faut en passer par là … c'est un faible prix à payer.

Nouveau retour sur le dos, avant bras sur les yeux.

La demande n'a pas été longue à venir. Alors qu'elle visitait les nouveaux enclos pour les nouveaux nés avec le maitre des griffons Tonnepoing, une explosion a retentit à l'extérieur. Le temps que les gardes ne viennent les prévenir du danger, plusieurs individus, des réprouvés mais aussi des trolls, des orcs et même, cela l'avait saisi alors, des humains, avaient surgi, lardant un des nains et maitrisant l'autre d'un coup de masse expert, avant de se ruer sur eux. Le combat est rapide et violent, très violent. Peu de souvenirs si ce n'est qu'elle se défend comme elle peut. A ses côtés le maitre des griffons se bat comme un beau diable, mais c'est bientôt le silence et le noir.

Souvenirs de tangage. Bruits de conversations grognées, des mots échangés, en commun, en orc, en troll et dans une drôle de variante du dialecte employé par les ruffians des mers du sud. Pour ce qu'elle en saisit, l'attaque est le fait d'un groupe composé de différentes factions, qui ne s'entendent pas toutes sur la marche à suivre, maintenant que les forces naines se sont rassemblées et ont repoussé les assaillants. Sur sa gauche, une voix enrouée, provenant de la gorge d'un réprouvé qui ne comprend pas pourquoi le groupe a fait des prisonniers, et un orc qui lui répond que les ordres sont de trouver des réponses, et qu'à part "vot' sale engeance sans honneur, les morts ne parlent pas, pauv' naze, alors on dégote des cibles qui peuvent parler et on les fait parler". Apparemment, l'uniforme qu'elle portait lui a servi à autre chose qu'à avoir trop chaud dans les salles surchauffées, et sans qu'elle sache vraiment pourquoi cela la fait sourire. Ouvrant un œil, l'autre étant trop tuméfié, elle voit qu'elle est ligotée très serrée, la lèvre en sang qui bave sur l'épaule du troll qui la porte, et qui la jette sans ménagement au sol quand il s'aperçoit qu'elle a repris connaissance. Le groupe s'arrête. Autour d'eux tout est noir, même le ciel est invisible. Plissant les yeux, elle comprend qu'une sinistre magie opère pour les rendre invisibles. Un bruit de coup, un cri derrière elle. Le maitre des griffons est réveillé par les assaillants qui en ont marre de le porter, et tout le monde repart au petit trot. Impossible de savoir combien de temps, mais chaque fichu pas st un calvaire, la douleur se propageant dans ses pieds jusqu'à sa tête qui bourdonne salement. Nouvel arrêt, un orc part en avant. Un cri déchire le ciel, le voile se rompt un court instant. Un griffon vient de plonger sur l'orc et le déchiquette avec rage. Elle croit reconnaitre une voix familière mais avant qu'elle ait pu tourner la tête dans la bonne direction, elle est soulevée de terre et on l'emmène de plus belle. Le groupe s'est dispersé, et il ne reste que quatre individus autour d'elle. Des pros, à n'en pas douter. Trois malheureux haut-elfes en font les frais, avant qu'ils ne déboulent dans une petite masure au mobilier exotique. Son ravisseur l'attache sur une des chaises, pendant que celui qui semble être le chef sort une fiole et une seringue, qu'il commence à remplir d'un liquide incolore, mais qui, la jeune femme en parierait sa solde, n'est pas de l'eau. La suite est un tourbillon de bois, de cris, de fureur et de sang. La porte explose, et elle voit Dorwel, Andriskos et Keneeth sur le seuil, armes crépitantes au poing. pas trop tôt, les mecs, songe t elle avant de sombrer dans l'inconscience.

Et de se réveiller à plusieurs reprises. Mais les bribes de souvenirs sont encore trop floues. Elle croit entendre Dorwel qui parle avec un autre nain, et une voix un peu rocailleuse qui l'invite à boire avant de la laisser dormir. Mais elle a déjà trop dormi. Et elle doit prévenir l'Etat-Major de l'attaque. Reprenant appui sur son coude, sans que la sensation de vomir ne soit trop intense, elle met les pieds sur le sol froid. Derrière elle, la même voix rocailleuse qui lui enjoint de faire doucement, et deux mains qui viennent l'aider à se lever. Son regard se pose sur une figure ronde et animée par un petit sourire, une naine qui lui explique que les autres sont retournés à Hurlevent et qu'une lettre a été envoyé pour prévenir de son état. Remerciant d'un hochement de tête, Vey enfile son uniforme, que quelqu'un a pris le soin de nettoyer et recoudre, avant de reprendre quelques forces en avalant le plat que lui tend son "infirmière". Puis elle remonte à la surface, pour rencontrer les représentants du Nid de l'Aigle, et s'enquérir de l'état général de la forteresse, des blessés et des morts. Ceux ci ont reçus les sacrements et les rites chamaniques, alors que les corps des assaillants ont été entassé, et certains ont été brûlés, leurs effets réunis dans un coin. Demandant la permission, elle entreprend alors de fouiller pour tenter de découvrir l'origine de l'attaque, mais hormis du matériel de bonne qualité, pas d'insignes, pas d'uniformes. Soit la Horde ne souhaite pas encore déclencher les hostilités, ou bien il s'agit d'autres choses. Pareil rassemblement est chose inhabituelle, et l'attaque sur le Nid de l'Aigle peut être interprété comme un souhait des Réprouvés de supprimer une menace sur Moulin de Tarren et la suite de leurs conquêtes sur les Contreforts de Hautebrande et les hautes terres arathies. Mais les assaillants sont trop disparates pour ça, comme un regroupement de mercenaires. Un foulard. Orange. Le Syndicat ? Aurait il franchi le pas, l'ennemi de mon ennemi est mon ami ?

Trop de questions, et pas assez d'indices pour le moment. Du mouvement derrière elle. Sa gardienne et un humain de grande taille, dont la robe ne laisse aucun doute sur l'appartenance. Le Kirin Tor. Le Capitaine a fait le nécessaire pour qu'elle ne se tape pas la longue route de retour à dos de griffon ! Un dernier tour auprès des dirigeants de Nid de l'Aigle, notamment la chamane Moeira Mac Taggart, qui a dirigé les épreuves ici, le maitre des griffons Tonnepoing qui a rendu la chose possible et Vey suit le mage à travers l'ouverture chatoyante et mouvante du portail.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courrier par Pigeon voyageur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courrier par Pigeon voyageur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pigeon voyageur cherche Héraut
» La chronique du pigeon voyageur!
» missive déposé par pigeon venant d'un lointain voyageur
» [RP-privé] Canardage de Pigeon... Sauce Provençale
» Courrier Vinicole: Qui sera aux "commandes" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vengeance de Neptulon :: LE PONT :: Journal de bord-
Sauter vers: