AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin d'un monde.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jakon Gallowglass

avatar

Genre : Masculin
Race : Worgen
Métier/classe : Chasseur de primes
Âge personnage : Entre trente et cinquante
Messages : 10
Date d'inscription : 01/04/2018
Féminin

MessageSujet: La fin d'un monde.   Mar 15 Mai - 19:31



HRP:
 

Gwen souriait légèrement tandis que le panneau de sécurité rendait l'âme dans une série d'étincelles et de grésillements. Quelques instants plus tard, le portail de sécurité vacillait avant de s'évaporer. Les bornes d'alarme s'étaient tues près d'une heure auparavant, comme toutes celles de la section Ouest. Le système automatisé procédait aux réparations, escorté par des gardes excédés qui tâchaient de repousser des vagues successives de golems aux protocoles sabotés, désormais incapables de discerner leurs alliés de leurs ennemis. Tout cela était trop familier, pour eux, aussi ils savaient qu'en se cantonnant à cela, ils avaient toutes leurs chances de finir la journée en un seul morceau.

Un autre golem, jusqu'alors intact, achevait de décharger le contenu de son cristal d'énergie dans le sol au travers de ses nombreuses fissures tandis que Gwen approchait déjà d'un autre panneau de contrôle, jouxtant une cellule de confinement. Elle y resta un bon moment, affairée tantôt à placer un cristal sur le piédestal approprié, tantôt à entrer des séquences de symboles dans la matrice. Après quelques minutes de bataille, un son aux accents optimistes se fit entendre et les multiples mécanismes de la porte se mirent en branle.

Gwen sentit son cœur faire un bond. Bien qu'il soit affaibli par sa longue captivité, bien que dix ans se soient écoulés depuis leur première rencontre, il était tel qu'elle l'avait rencontré, tout comme elle était restée parfaitement identique. Bran, l'accueillit d'un sourire, ce même sourire, celui qui avait jadis scellé leurs destins. Sans un mot, ils s'embrassèrent longuement, puis entamèrent une danse qui allait durer aussi longtemps que possible, quelques heures, espéraient-ils.
Ils n'eurent pas l'occasion de sentir le temps filer, mais ils finirent toutefois par s'enlacer, le souffle court et le corps tremblant, peau contre peau, lovés sur leurs vêtements abandonnés plus tôt.

-"Joyeux anniversaire, Bran.", souffla Gwen en laissant sa main glisser sur le buste de son compagnon.
-"Je ne pourrais pas demander meilleur cadeau. Même si certains prétendent que c'est une solution de facilité", répondit ce dernier en souriant.
-"J'ai songé à t'apporter une bouteille de Dalaran grand cru, mais j'ai souvenir que vous n'entreteniez pas d'excellentes relations."
-"Oh, je n'ai rien contre le vin, c'est bien l'une des meilleures choses qui sorte de cette maudite cité", dit Bran dans un rire léger.

Ils se turent, laissant leur touché s'exprimer pour eux. Gwen fit remarquer qu'elle commençait à entendre des sons. Ils allaient devoir se quitter bientôt. Et le silence se fit de nouveau, désireux qu'ils étaient de savourer leurs communion aussi longtemps que possible. Puis, vint l'heure de se préparer. Ils se rhabillèrent lentement, comptant désormais les minutes, sans plus parler. Une fois vêtus, ils s'enlacèrent de nouveau, étroitement.

-"Il va falloir se dire au revoir, Bran.", dit Gwen à son oreille.
-"J'imagine qu'il est toujours exclus pour toi de déroger à ton code d'honneur ?"
-"Oui".

Gwen plongea ses yeux noisette dans les siens, un long moment. Puis elle eut un réflexe, laissant son regard bondir à son annulaire gauche.
-"Tu ne portes plus ta bague ?", fit Bran avec un soupçon d'étonnement.
-"Non. J'ai accepté l'idée que nous ne serons jamais plus réunis."
-"Il te suffirait de..."

Bran ne termina pas sa phrase. Il laissa échapper un grognement étouffé, tandis que son cerveau peinait à analyser la situation. Une panique naturelle lui fit faire un pas en arrière et trébucher. Lorsqu'il heurta le sol, le javelot de glace qui lui traversait la poitrine se brisa en partie et remua douloureusement dans ses chairs. Il crachat un filet de sang, puis ses yeux s'éteignirent tandis qu'il adressait à Gwen son sourire en coin. Ce fichu sourire en coin.

Gwen resta paralysée un moment, le souffle court, les poings serrés et tremblants. Elle tâchait de contrôler l'afflux de larmes qui roulait sur ses joues, mais c'était peine perdue. C'était pire, même. Elle laissa s'échapper une plainte avant de tomber à genoux, les bras crispés sur son buste. Puis elle hurla de chagrin et de rage, surplombant le corps de son amour défunt.

-"Je me demandais combien de temps tu allais encore tenir." souffla une voix amusée à son oreille.

Gwen sursauta, laissant ses yeux bondir d'un bout à l'autre de la pièce. Se redressant en hâte, les yeux nimbés de larmes et d'une lueur mauve, elle se tenait prête à en découdre. Bien qu'elle ne puisse voir la source de ce murmure, elle sentait sa marque du Kirin Tor la brûler sur son avant bras.
-"Tu t'es enfin décidée ? J'ai vraiment commencé à trouver le temps long, surtout les trois dernières années".
-"B-Bran ?... C'est toi ?"
-"Oui. Je vais enfin pouvoir commencer."

Elle était sur le point de répondre quand une douleur fulgurante la traversa. C'était insidieux, et la souffrance semblait gagner en intensité à chaque seconde. Elle voulut hurler, mais aucun son ne franchit ses lèvres. Elle sentit ses défenses magiques s'effondrer, ses enchantements se dissiper, la chaleur de son corps et son énergie la quitter à une vitesse alarmante. Puis, aussi vite qu'elle était venue, la douleur se dissipa.
Elle demeurait prostrée sur le sol, peinant à retrouver son souffle, la vue obscurcie par un épais rideau de cheveux châtains et légèrement bouclés. Elle se sentait différente, mais ne savait pas encore en quoi.

-"Merci pour ça, également. C'était très romantique de ta part, d'accepter cet enchantement. Rester des années durant avec un corps de gamine ?... Quelle dévotion, ma chère."
-"Qu'est-ce que tu m'as fait, Bran ?" souffla Gwen avant de tousser.
-"Je t'ai façonnée, soigneusement, patiemment", gloussa la voix éthérée de Bran. "Toute cette énergie mobilisée pour demeurer telle que je t'ai rencontrée, c'était ce dont j'avais besoin pour commencer mon ascension".

Elle se remit péniblement sur ses jambes, fiévreuse. Le monde avait une perspective différente, étrange, comme si... Oui, elle avait grandi. Elle se sentait plus massive, également, plus... Vieille, simplement, quand bien même elle n'était pas très âgée.
-"Tu... M'as menti pour... Pour tes histoire de Plus grand bien ? Tu as fait... Tu as tout fait... Tu m'as trahie..."

-"Oh, Gwen... Si tu m'avais libéré il y a bien des années, nous aurions pu être ensemble. J'aurais continué à faire semblant, jusqu'à ce que je me lasse de toi. J'aurais fait de toi la reine de notre nouveau monde. Mais non, tu as préféré mettre ta foi dans le Kirin Tor, dans ce monde plutôt que dans le mien."

Gwen ne répondit pas. Elle déversât un torrent de flammes sur la dépouille qui gisait devant elle, carbonisant la chair et les os, dans un cri de rage. Elle était blessée plus profondément qu'elle ne l'avait même imaginé, bien plus qu'elle n'avait prévu de l'être en assassinant celui qu'elle aimait. S'en était insupportable.

-"Je t'invite à essayer de retrouver mon phylactère, Gwen. J'ai hâte de fêter nos retrouvailles. J'ai le sentiment... Qu'elles seront fort divertissantes."

Son rire suffisant résonnait encore aux oreilles de Gwen quand elle quitta l'Arcatraz. Juchée sur sa plateforme d'arcaniste, elle sentait un vide effroyable l'envahir et recouvrir l’écœurant mélange de mélancolie et de colère qui la dévorait jusqu'alors. Puis elle remarqua qu'elle était suivie, et tout en se redressant lentement, elle se dit qu'une chose était certaine : ils allaient la sentir passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fin d'un monde.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Vengeance de Neptulon :: LE PONT :: Journal de bord-
Sauter vers: